Marie POTVIN L'aventurière des causes perdues

Marie POTVIN L'aventurière des causes perdues





L'AVENTURIÈRE DES CAUSES PERDUES
de Marie Potvin



• 343 pages
• Édition Goélette
• Publié en 2013
• ISBN : 978-2-89690-601-7








_● RÉSUMÉ ●_
Évangéline Labelle-Fontaine est folle. Oui, follement amoureuse de son beau Gabriel, si charmeur et indomptable. Il est l'homme de sa vie, son étoile au firmament. Et même si les autres le détestent dès qu'il entreprend ses projets audacieux, elle croit en leur amour inconditionnel. La chanson ne le racontet- elle pas ? Évangéline et Gabriel, c'est jusqu'au dernier souffle !

Voilà pourquoi elle est prête à tout pour le reconquérir après leur rupture, même à monter clandestinement dans la roulotte de l'imposant Simon Duval pour le suivre à plus de mille cent quinze kilomètres jusqu'à Havre-Saint-Pierre. Mais en plein coeur de cette région isolée, les révélations se multiplient et mettent en péril les rêves d'Évangéline. Qui est vraiment Gabriel ? Et pourquoi le sombre Simon veillet- il sur elle au lieu de la laisser sur le bord de la route comme elle l'aurait mérité ?



_● EXTRAIT ●_
« Je me suis cachée dans la douche, rideau fermé, bouche cousue. Lorsqu'il a ouvert la portière étroite du camping-car pour déposer ses victuailles, Simon Duval n'y a vu que du feu.
Ce n'est qu'une fois qu'il a refermé derrière lui, que le moteur de son camion a été mis en marche, que j'ai pu respirer. Mon c½ur bat si vite que je dois m'asseoir, je tire le rideau brusquement pour prendre une réelle bouffée d'air.
Je n'ai pas fait tant de folies dans ma vie, celle-ci comptera donc pour toutes les sagesses dont j'ai façonné mon existence. Entrée par effraction, vol de clé, vol de nourriture, violation de lit. Je me vois déjà devant le juge. « Non-coupable pour cause d'aliénation mentale ! »
Et ce sera sûrement vrai.
Je suis ici pour Gabriel. On dira que je suis tombée sur la tête, je m'en fiche éperdument.
J'ai mal aux jambes d'être restée immobile aussi longtemps, je sors de la douche pour évaluer mes options. J'ai encore quinze longues heures de route, aussi bien m'installer confortablement. »




_● MON AVIS ●_
Il faut avouer que je n'apprécie pas spécialement la littérature québécoise. J'ai toujours eu de la difficulté avec l'écriture, comme si les auteurs québécois écrivaient tous comme nous, les québécois, parlons. Et je dois dire que notre langage n'est pas parfait et que je préfère lire un français plus international. Mais il y a de rares occasions où je tombe sur une écriture québécoise qui me plait, comme ce fut le cas avec ce roman.

Tout d'abord, j'ai adoré l'histoire. J'ai beaucoup aimé que l'auteur s'inspire du poème Évangéline de Henry Longfellow et que nous retrouvions les mêmes prénoms que dans ce poème. Ce fut une très belle histoire d'amour, toute simple, mais compliqué à la fois. Je dois avouer qu'au départ j'ai été déçu de découvrir que le résumé parlait que des quatre ou cinq premiers chapitres. Disons que je m'attendais à ce qu'elle soit sur un long voyage avec Simon, mais, au contraire, après quatre chapitres, elle est arrivée. Disons que je n'aime pas vraiment lorsqu'un résumé ne résume pas la globalité du livre. Mais j'ai fini par oublié cela et par apprécier ce livre. Il n'a rien d'immense, mais cela reste une histoire très agréable. Je trouve que l'auteur a su bien s'inspirer de ce poème et je fus même surprise, par moment, de la tournure des évènements. La seule chose que je reproche à l'auteur est d'avoir peut-être bousculer les choses, j'avais l'impression que tout se passait en accéléré, que tout s'enchainait trop rapidement.

Sinon, j'ai adoré les personnages. Évangéline est adorable, son côté maladroit, vulnérable et naïve la rend attachante. Simon m'a plu dès le début, autant parce qu'il semblait être un homme à tout faire que parce qu'il était adorable avec Évangéline. Géraldine, la meilleure amie d'Évangéline, m'a charmé. Elle était présente pour son amie et elle avait une personnalité amusante. Par contre, Gabriel m'a déplu dès le premier chapitre. Je n'aimais pas spécialement sa personnalité, mais je dois avouer qu'il aimait sincèrement Ève.

En ce qui concerne la plume de l'auteur, j'ai adoré. Elle était parfois simple, mais c'est le genre d'écriture qui rafraichit, qui se lit facilement. Elle avait une plume amusante et touchante à la fois, elle savait employer les bons mots au bon moment. Elle est l'une des rares écrivaines québécoise qui m'a plu et je suis heureuse de me rendre compte que je peux toujours apprécier les ½uvres québécoises.

Pour conclure, j'ai passé un agréable moment avec ce roman entre les mains. Ce ne fut pas long que je l'ai fini et l'histoire m'a agréablement surprise, même si, au départ, j'étais déçu que le résumé ne parle que des quatre premiers chapitres. Les personnages étaient attachants et la plume de l'auteur était fluide et magnifique.



Personnages préférés : Évangéline & Simon
Genre littéraire : Romance - Littérature québécoise
Ma note : ★ ★ ★ ★ ☆


Marie POTVIN L'aventurière des causes perdues

Tags : Marie Potvin - Romance - Édition Goélette

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.198.126.110) if someone makes a complaint.

Comments :

  • CANTIO

    20/04/2017

    L'idée du poème est originale. Ca a l'air d'une lecture tranquille.

  • x-Miss-Beatles-Disney-x

    21/12/2015

    Tu me tentes bien, cela a l'air d'être un très beau roman !

  • BO-o-M

    17/12/2015

    Un roman que tu me donnes bien envie de découvrir :D

  • BooksOfShadow

    14/12/2015

    Magnifique couverture, mais l'histoire ne me donne pas vraiment envie.

  • didiblue

    13/12/2015

    le résumer ma pas donner envie de le lire je pense que j'éviterais.

Report abuse