Marie LABERGE Mauvaise foi

Marie LABERGE Mauvaise foi





MAUVAISE FOIS
de Marie Laberge



• 301 pages
• Édition Québec Amérique
• Publié en 2013
• ISBN : 978-2-7644-2556-5








_● RÉSUMÉ ●_
En 1985, dans le paisible village de Sainte-Rose-du-Nord, une femme aimée et respectée de tous est sauvagement assassinée. Un coupable est tout de suite identifié. En dehors de la brutalité du meurtre et de la faiblesse des preuves, c'est une enquête sans histoire qui se solde par une résolution rapide. Mais toute la vérité a-t-elle été faite ? Et comment la débusquer dans une si petite communauté où chacun protège pieusement ses arrières ?
Vingt-deux ans plus tard, quand un proche de l'accusé demande au commissaire français Patrice Durand de revoir les conclusions de l'enquête québécoise, celui-ci s'empresse d'accepter et de s'allier les talents de la détective Vicky Barbeau de la Sûreté du Québec. Les trois jours de congé de l'Action de grâces suffiront-ils à ces deux acharnés pour distinguer la bonne foi de la mauvaise ?
La magie de l'automne au bord du fjord dégage une paix bien illusoire, exactement comme les habitants qui camouflent des plaies encore vives.
Dans ce roman tragique et puissant, mais aussi traversé par de succulentes pointes d'humour, Marie Laberge explore les profondeurs de l'âme, un art qu'elle maîtrise depuis ses débuts. Son écriture serrée et ses dialogues percutants rythment un récit difficile à lâcher et témoignent non seulement du talent de la romancière, mais aussi de celui de la dramaturge.



_● EXTRAIT ●_
« - Le diocèse fera son devoir et je ferai le mien. Le diocèse a longtemps cru que son autorité était supérieure à celle de la justice. Ils ont magouillé, acheté le silence des victimes, ils ont traficoté des ententes ignobles, sans égard pour leurs ouailles. Eh bien! C'est terminé, Vicky. Le règne des corrompus qui instaurent la morale est terminé!
- Je ne vous savais pas si anticlérical. »




_● MON AVIS ●_
Ce livre me fut prêté par une collègue de travail, alors je me suis vite lancé dans sa lecture. Je dois dire que depuis que j'ai lu Gabrielle de Marie Laberge, j'ai un faible pour son écriture. Malheureusement, elle m'a moins plu dans celui-ci.

Tout d'abord, l'histoire m'a déçu. Nous suivons donc l'enquête de Patrice et de Vicky sur un meurtre qui a eu lieu vingt-deux ans plus tôt, dans un petit village du Saguenay. Premièrement, comme le meurtre a eu lieu il y a plusieurs années, les indices ne sont pas très présents, ce qui rend l'enquête assez lourde et redondante. Disons juste que j'avais l'impression que cela avançait à pas de tortue et que les indices étaient bric-à-brac. Deuxièmement, pour qu'un roman policier soit un bon roman policier, dans mon cas, il faut que la fin soit une surprise. J'aime quand je me suis trompé sur le meurtrier, j'aime quand cela me surprend à la toute fin. Malheureusement, dans ce roman, j'avais deviné le meurtrier à la moitié du livre. Je me disais que ça ne pouvait pas être aussi facile, alors j'essaye de trouver qui d'autre pourrait être susceptible d'être le meurtrier, pour me rendre compte que mon idée de départ était la bonne. Donc, aucune surprise de ce côté-ci. Ce sont les principaux points qui m'ont déplu. L'histoire était redondante et il n'y avait aucune surprise à la fin.

Pour ce qui est des personnages, j'ai plus ou moins réussi à m'attacher à eux. Patrice est le stéréotype du policier grognon qui fait souvent des blagues. Un stéréotype que j'apprécie principalement. Vicky est une femme intelligente et gentille. Elle m'a plu, mais je n'ai pas l'impression de la connaître vraiment. Il y avait tellement de personnages, que j'étais parfois perdu et confuse. Il m'arrivait d'en mélanger certains. Cela s'est replacé, mais ça m'a tout de même pris du temps. Sinon, les autres personnages ne m'ont pas marqués plus que ça. J'aurais aimé m'attacher à eux, mais ce ne fut pas le cas.

Les raisons qui font, aussi, que je n'ai pas particulièrement apprécié ce roman, c'est que l'histoire mélange l'église (dont les rapports sexuels des prêtres), le policier et les années 1980. Au Québec, il y a plusieurs années, l'église était très importante pour les citoyens. C'était elle qui dirigeait, disons. Et c'est un peu cela qui est traité dans ce roman, l'importance de l'église pour certaines personnes. C'est un sujet qui ne m'a jamais intéressé, je n'ai jamais vraiment apprécié lire sur ces années-là, où l'église dirigeait les communautés. Donc, mélanger église et policier ensemble, ne font définitivement pas un bon roman pour moi. Ce qui fut dommage, car j'aime bien Marie Laberge.

En ce qui concerne la plume de l'auteure, autant j'ai apprécié, autant j'ai détesté. Parfois elle était fluide et je retrouvais cette plume qui m'avait plu. Mais d'autres fois, elle était vraiment trop « québécoise ». Je peux comprendre que cela se passe au Saguenay, et qu'ils ont un certains accès du Saguenay, mais je n'ai pas aimé comment les personnages parlaient parfois. Autant ça me sautait aux yeux, autant il m'arrivait de ne pas le remarquer.

Pour conclure, j'ai un avis mitigé sur ce roman. L'histoire m'a déplu, elle était redondante et il n'y avait aucune surprise sur l'identité du meurtrier ; je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages et la plume de l'auteure m'a plu et déplu à la fois. Bref, ce fut une déception.



Personnage préféré : Vicky
Genre littéraire : Policier - Littérature québécoise
Ma note : ★ ★ ☆ ☆ ☆


Marie LABERGE Mauvaise foi

Tags : Marie Laberge - Policier - Québec Amérique

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.225.55.174) if someone makes a complaint.

Comments :

  • CANTIO

    11/04/2017

    En gros de Larberge il n'y a que "Gabrielle" qui vaut vraiment le coup ?
    Je ne suis déjà pas fan de policier alors c'est vrai que si tu as trouvé le meurtrier à la moitié du livre, ce n'est pas super tentant.
    Petite remarque inutile : je suis collectionneuse de poupées, dont quelques poupées anciennes, j'en ai partout chez moi, les yeux rivés sur moi, et je les adore... Mais pourtant cette couverture me fait légèrement flipper, alors si quelqu'un qui a peur des poupées tombe dessus, je n'ose pas imaginer le malaise ^^

  • FeatherSnow

    12/01/2016

    Le résumé me donnait vraiment envie mais ton avis me laisse perplexe

  • x-Miss-Beatles-Disney-x

    21/12/2015

    Vu ton avis, je ne pense pas que je le lirai mais l'auteure m'intéresse quand même :)

  • BO-o-M

    17/12/2015

    Je suis mitigée face à ton avis :/

  • BooksOfShadow

    14/12/2015

    Ce n'est pas un livre qui m'intéresse particulièrement, et au vu de ton avis, je ne pense pas me laisser tenter!

  • Chabouquine

    13/12/2015

    Déjà que le résumé ne me donnais pas envie, ton avis ma achever.. il ne me tente pas du tout

  • didiblue

    13/12/2015

    je suis plutôt romantique mais ça peu être intéressant mais ça me fait penser à millenium

Report abuse