6 tagged articles Historique

15/04/2015

Jean D'AILLON Les aventures de Guilhem d’Ussel, chevalier troubadour : Montségur, 1201 06/06/2015

Jean D'AILLON Les aventures de Guilhem d’Ussel, chevalier troubadour : Montségur, 1201





LES AVENTURES DE GUILHEM D'USSEL,
CHEVALIER TROUBADOUR : MONTSÉGUR, 1201

de Jean d'Aillon



• 477 pages
• Édition J'ai Lu
• Publié en 2012
• ISBN : 2290037052







_● RÉSUMÉ ●_
Montségur, 1201
Le château de Saverdun fait l'objet d'une querelle entre le comte de Toulouse et le comte de Foix. Pour initier un accord, ce dernier envoie sa soeur, Esclarmonde, négocier avec Toulouse. La rencontre a lieu lors des fêtes de Pâques de l'an de grâce 1201. Durant les festivités, des événements tragiques se succèdent, entraînant Guilhem d'Ussel dans une incroyable conspiration, où des destins que tout oppose vont s'affronter.
Que cherche l'inquiétant comte Dracul, ambassadeur de Transylvanie ? Que convoitent les moines de Cîteaux dans leur chasse contre les hérétiques cathares ? Guilhem parviendra-t-il à sauver la femme qu'il aime dans cette quête éperdue du Graal ?



_● EXTRAIT ●_
« Il refusait de croire qu'une pierre, ayant été possédée par Lucifer, ait été conservée par des anges pour être transmise aux hommes. Pourtant, le doute s'était emparé de lui. Après tout, n'était-ce pas aussi invraisemblable que ce que lui avait affirmé le capitaine de l'Anatasie? Ce marin ne lui avait-il pas soutenu que la terre était ronde ! Ronde comme deux casques mis l'un contre l'autre ! Il était insensé d'imaginer qu'il puisse exister des lieux où les choses étaient suspendues à l'envers ! Et pourtant, c'était vrai, avait assuré le capitaine ! Seul le Seigneur aurait pu expliquer ce prodige. »




_● MON AVIS ●_
Je tiens à remercier un ami à moi qui m'a conseillé ce roman. Étant un fan de livre historique, il m'a conseillé cet auteur et il m'a, par la suite, passé ce merveilleux roman et pour cela, un grand merci. Bien que ce tome-ci ne soit pas le tout premier des aventures de Guilhem, cela ne m'a aucunement empêché de comprendre l'histoire. Il est peut-être préférable de commencer du début, mais cela reste que les livres ne se suivent pas vraiment.

Tout d'abord, n'ayant lu que très peu de romans historiques jusqu'à maintenant, c'est avec curiosité et avec joie que j'ai découvert ce roman. J'ai tout simplement adoré l'histoire, un petit bijou qui mélange l'histoire du Graal avec le Comte Dracul. Nous suivons donc les aventures de Guilhem D'Ussel, un troubadour qui n'a peur de rien. Après avoir appris l'existence de l'émeraude de Lucifer, Guilhem et ses compagnons partiront donc à la recherche de cette pierre. Une histoire qui ne nous laisse aucun repos et dont l'intrigue nous tient en haleine jusqu'à la fin. Une histoire bien construire, qui m'a séduite par tous ses lieux visités et par le nombre incalculable de personnages. Le seul point négatif, est une partie de la fin, qui, selon moi, s'est déroulé trop rapidement, alors que je m'attendais vraiment à ce qu'il y ait plus d'action que cela. J'ai été déçu que Guilhem l'aille aussi facilement et je trouvais que la fin était bâclée.

Ensuite, les personnages sont tellement nombreux que je ne pourrai pas tous les mentionner. Commençons par Guilhem, le personnage principal. Je me suis immédiatement attaché à lui. Je le trouvais gentil, intelligent et j'ai adoré le suivre tout au long du roman. Le seul point qui m'a déplu, vis-à-vis de ce personnage, c'est ces histoires d'amour, qui me semblaient parfois inutile ou sans importance dans l'histoire. Je me suis aussi attaché à Amicie de Villemure, châtelaine de Saverdun, durant la première partie du roman. Durant l'autre moitié, je n'ai tout simplement pas apprécié son changement, alors j'avais quelque difficulté avec le personnage. Ensuite il y a Sanceline, une jeune femme que nous ne connaissons qu'à la deuxième moitié du roman, mais c'est un personnage attachant. J'ai aimé sa force et son caractère, elle formait un bon duo avec Guilhem. Sinon, j'ai beaucoup apprécié Wolfram l'allemand et Alaric.

La plume de l'auteure est tout simplement sublime. Je n'avais aucunement l'impression qu'il jetait les dates et les évènements historiques tels des bombes, comme si tout le monde connaissait parfaitement l'histoire. Au contraire, il annonçait et expliquait le tout avec intelligence et il employait les mots justes pour que le lecteur puisse bien saisir. Une écriture fluide, qui m'a démontré que l'auteur connaît très bien l'histoire. Une plume que je souhaite définitivement retrouver dans d'autres romans, qui m'a charmé et qui m'a plu par son côté ancien et pas trop complexe.

Bref, ce roman ne fut pas un coup de c½ur, mais cela ne m'a pas empêché de le dévoré littéralement. Une histoire remplie d'action, une intrigue qui nous tient en haleine, une panoplie de personnages intéressants et une plume magnifique, qui expliquait le tout avec une intelligence fluide. Je vous conseille donc grandement ce roman.



Personnages préférés : Guilhem, Sanceline & Wolfram
Genre littéraire : Historique
Suite : Les aventures de Guilhem d'Ussel, chevalier troubadour : Rome, 1202
Ma note : ★ ★ ★ ★ ☆


Jean D'AILLON Les aventures de Guilhem d’Ussel, chevalier troubadour : Montségur, 1201

Tags : Jean d'Aillon - Historique - J'ai Lu

Ken FOLLETT La chute des géants : Le siècle 1 17/10/2013

Ken FOLLETT La chute des géants : Le siècle 1





LA CHUTE DES GÉANTS : LE SIÈCLE 1
de Ken Follett



• 997 pages
• Édition Robert Laffont
• Publié en 2010
• ISBN : 9782221110829


Coup de





_● RÉSUMÉ ●_
En 1911, les grandes puissances vivent leurs derniers instants d'insouciance. Bientôt la guerre va déferler sur le monde... De l'Europe aux États-Unis, du fond des mines du pays de Galles aux antichambres du pouvoir soviétique, en passant par les tranchées de la Somme, cinq familles vont se croiser, s'unir, se déchirer, au rythme des bouleversements de l'Histoire. Passions contrariées, rivalités et intrigues, jeux politiques et trahisons... Cette fresque magistrale explore toute la gamme des sentiments humains à travers le destin de personnages exceptionnels, visionnaires et ambitieux... Billy et Ethel Williams, Lady Maud Fitzherbert, Walter von Ulrich, Gus Dewar, Grigori et Lev Pechkov vont braver les obstacles et les peurs pour s'aimer, pour survivre, pour tenter de changer le cours du monde. Entre saga historique et roman d'espionnage, drames amoureux et lutte des classes, ce premier volet du Siècle raconte une vertigineuse épopée où l'aventure et le suspense rencontrent le souffle de l'Histoire...



_● EXTRAIT ●_
« - La guerre nous coûte cinq millions de livres par jour. Dix foix le budget normal du fonctionnement du pays.
- Et d'où tirons-nous tout cet argent?
- Nous l'empruntons. Voilà le problème.
- Mais la guerre dure depuis plus de deux ans. Nous avons donc du emprunter... près de quatre milliards de livres?
- Quelque chose comme ça. Soit 25 années de ce que nous dépensions en temps normal.
- Et comment rembourserons-nous?
- Nous ne pourrons jamais le rembourser. Si un gouvernement voulait augmenter les impôts suffisamment pour payer cet emprunt, ce serait la révolution.
- Qu'allons-nous faire alors?
- Si nous perdons la guerre, les Américains - qui sont nos principaux créanciers - feront faillite. Si nous gagnons, nous obligerons les Allemands à payer. "Réparations" c'est le mot qu'on utilise. [...] Tu comprends maintenant pourquoi nous ne pouvons pas faire la paix avec l'Allemagne? Qui paierait la note?
Ethel était consternée. "Il faut donc que nous continuions à envoyer nos garçons mourir dans les tranchées? Parce que nous ne pouvons pas régler l'addition? Pauvre Billy. Dans quel monde vivons-nous! »




_● MON AVIS ●_
J'ai tout d'abord vu ce livre au salon du livre et je fus énormément impressionné par sa grosseur. Ce qui ne m'a pourtant pas empêché de lire le résumé, qui m'a immédiatement accroché, traitant d'un sujet fort populaire, la première guerre mondiale, mais moins célèbre que la deuxième guerre mondiale. Étant trop cher, je ne l'ai pas acheté, mais mon copain a eu la gentillesse de me l'offrir en cadeau. Étant une grosse brique, je l'ai lu en plusieurs partis, m'offrant certaines pauses. L'histoire, déjà en partant, je la connais quelque peu, mais ce livre offre un mélange entre haine et amour, entre famille et amis, entre guerre et paix, entre trahison et fidélité. Tout ce mélange apporte un vrai chef d'½uvre. Un vocabulaire très développé, qui ma énormément plu, étant légèrement tanner du vocabulaire des livres pour ado. Une brique qui en valait la peine. Une histoire fâchante, mais à la fois magnifique, avec une réalité frappante. Ken Follett a bien maitrisé son sujet, le traitant avec un grand savoir et un parlé riche en connaissance. Un livre que je conseil fortement, étant un vrai coup de c½ur, autant pour son côté historique que pour l'attachement particulier que l'on éprouve envers certains personnages. Moi qui aime plus ou moins les livres historiques, celui-ci m'a plu dans sa grandeur.



Personnages préférés : Billy, Ethel, Walter & Grigori
Genre littéraire : Historique
Suite : L'hiver du monde : Le siècle 2
Ma note : ★ ★ ★ ★ ★

Ken FOLLETT La chute des géants : Le siècle 1

Tags : Ken Follett - Historique - Coup de coeur - Robert Laffont

Marie LABERGE Gabrielle (Tome 1) 18/10/2014

Marie LABERGE Gabrielle (Tome 1)





GABRIELLE
de Marie Laberge



• 605 pages
• Édition Boréal
• Publié en 2000
• ISBN : 2764600755








_● RÉSUMÉ ●_
Québec, 1930. Gabrielle est mariée avec Edward depuis bientôt dix ans. Entre la maison de l'île d'Orléans et celle de la Grande-Allée, elle mène une vie bien remplie, entourée de ses cinq enfants. De toute évidence, il s'agit d'un mariage heureux. Mais cette chose qui devrait être si simple fait pourtant froncer bien des sourcils dans l'entourage de Gabrielle. Décidément, le bonheur est suspect en cette époque où notre sainte mère l'Église nous dit que nous ne sommes pas sur terre pour être heureux mais pour accomplir notre devoir. L'élégante Gabrielle a bien du mal à se soumettre au code strict de la société bien sage et bien pensante. Et si c'était possible de changer le monde autrement que par la prière? Dans ce premier volet de la grande trilogie romanesque intitulée « Le Goût du bonheur », Marie Laberge brosse une vaste fresque du Québec de l'avant-guerre. Fidèle à sa manière, elle nous fait partager le destin de personnages si vrais qu'ils semblent bondir de la page. Grâce à une écriture qu'on dirait faite pour traduire les mouvements du c½ur les plus subtils ou les plus inavouables, elle éclaire de l'intérieur une époque où, sous la gangue des conventions sociales et de la religion, les passions ne brûlaient pas avec moins de force qu'aujourd'hui.



_● EXTRAIT ●_
« Elle admet qu'il y a deux formes d'amour conjugal: celui prescrit par l'Église qui se base sur un mutuel respect et une soumission. C'est un amour qui peut durer longtemps pour autant que chacun honore ses engagements qui sont pour l'homme de subvenir aux besoins de la famille et pour la femme de pendre soin de cette famille, de s'y dévouer totalement. L'autre sorte d'amour conjugal n'est pas mentionné par l'Église, sauf quand il survient dans le péché, et c'est l'amour qui dépasse la bonne entente, c'est une attirance, un besoin incontrôlable d'être avec quelqu'un et avec lui seul. L'intimité qu'autorise le mariage ne fait que renforcer l'attirance , l'entente et l'amour. Ces mariages là sont souvent moins calmes parce qu'il y a beaucoup d'imprévus dans cette force. Gabrielle conclut que cette forme d'amour n'est pas essentielle à un bon mariage, mais que , quand elle arrive entre deux époux, c'est un grand bonheur. »




_● MON AVIS ●_
Après en avoir entendu que du bien par plusieurs personnes de mon entourages, je me suis décidé à le lire, malgré le nombre de pages et la grosseur de caractère. Que dire de ce livre.. j'ai particulièrement adoré tous les personnages de ce roman. Gabrielle est une femme douce, aimant donné son opinion sur tous, étant contre certains principes de l'église et aimant son mari et ses enfants plus que tout. C'est particulièrement son caractère qui m'a plu. C'est une mère touchante, qui ferait vraiment tout pour chacun de ses enfants. Adélaïde, fille de Gabrielle, est le portrait de sa mère. Elle se bat pour ce qu'elle veut, elle fonce et elle a un c½ur d'or. Nic est un jeune homme qui n'a peur de rien, qui aime séduire les femmes et qui est amoureux d'une femme déjà marié. Son histoire m'a touché tout au long du livre. C'est d'ailleurs l'un de mes personnages préférés. Outre les personnages, Marie Laberge a une plume exceptionnelle, agréable et touchante. Je ne suis pas du genre à lire régulièrement des livres québécois, mais je dois avouer que son écriture n'était pas du joual, mais plus du québécois aujourd'hui, alors ça m'a plu. Ensuite, j'ai trouvé l'ensemble de l'histoire un peu longue par moment. J'avais de la difficulté à continuer à lire, car il se passait très peu de choses durant quelques pages. J'ai donc fait une pause au milieu du livre, pour me plonger dans un autre roman. Mais quand je me suis replongé dans ce livre, j'ai immédiatement réembarqué dans l'histoire et je ne pouvais plus m'arrêter de lire. Donc, l'histoire reste bien dans son ensemble, avec des passages dures, d'autres touchants et d'autres amusants. Pour ce qui est du temps dans le livre, il m'arrivait souvent d'être confuse. Pour moi, ils avaient le même âge tout au long de l'histoire, certains vieillissaient, d'autres non. Disons que l'auteure a négligé ces petits détails pour nous rappeler l'âge des personnages. J'ai eu une petite déception pour la fin, la trouvant trop abrupte, je n'ai même pas pu en ressentir quoi que se soit, donc l'émotion n'y était pas, tellement c'était trop direct. Bref, ce fut une lecture plutôt longue, mais fort agréable, avec des personnages énormément attachant et une plume magnifique.



Personnages préférés : Gabrielle, Adélaïde & Nic
Genre littéraire : Historique - Littérature québécoise
Suite : Adélaïde
Ma note : ★ ★ ★ ★ ☆


Marie LABERGE Gabrielle (Tome 1)

Tags : Marie Laberge - Historique - Boréal

Fiona MCINTOSH La rose et la tour 19/04/2016

Fiona MCINTOSH La rose et la tour





LA ROSE ET LA TOUR
de Fiona McIntosh



• 632 pages
• Édition Milady
• Publié en 2015
• ISBN : 9782811214050








_● RÉSUMÉ ●_
En 1715, le comte de Nithsdale rejoint la rébellion jacobite écossaise. Accusé de trahison, il est emprisonné à la Tour de Londres où il attend son exécution. Deux siècles plus tard, Jane Granger se fiance avec Will, un descendant des Nithsdale. Lorsque Will tombe dans le coma, Jane fait le serment de le sauver. Par un caprice du destin, elle se retrouve plongée au c½ur du XVIIIe siècle et est convaincue que Will se réveillera si elle parvient à libérer le comte de Nithsdale. Mais elle rencontre alors un séduisant lord qui pourrait bouleverser sa vie dans le passé comme dans le futur...



_● EXTRAIT ●_
« — Je les attends de pied ferme, William. Où souhaitez-vous que j'emmène notre fille ?
— Chez ma s½ur Mary. Vous serez en sécurité avec ma famille à Traquair House.
William embrassa de nouveau sa femme, plus longuement cette fois, sans se soucier qu'une servante vienne à passer par là.
Winifred retint ses larmes et maîtrisa sa peur, si bien que lorsqu'elle mit un terme à leur baiser et prit la parole, sa voix ne trembla pas.
— Par pitié, soyez prudent au nom de votre famille qui vous accompagne d'un c½ur inquiet.
— Attendez-moi plutôt d'un c½ur vaillant et veillez à quitter cette demeure d'ici à la fin du mois.
— Venez, il faut maintenant mettre notre fille au courant de nos projets et faire prévenir votre s½ur à Peebles, murmura Winifred, le visage encore rougi par leurs ébats amoureux.
Puis elle le prit par la main et l'entraîna hors de la lumière satinée du couchant vers un avenir incertain émaillé d'actes de rébellion perpétrés contre la couronne d'Angleterre. »




_● MON AVIS ●_
Je tiens tout d'abord à remercier Chabouquine pour avoir accepté cette lecture commune avec moi. Et merci d'avoir choisi ce roman, cela m'a permis de sortir cette petite merveille de ma bibliothèque. Sans toi, il y serait encore pour longtemps!

L'histoire m'a énormément plu. J'ai adoré que l'auteur intègre de la romance, de l'historique et du fantastique dans un seul roman. Nous suivons donc l'histoire de Jane & Will en 1978 et de Winifred & Will en 1715. Deux femmes fortes, qui sont prêtes à tout pour sauver leurs maris et deux Will descendant de la même famille qui se ressemble étrangement beaucoup trop. J'ai bien aimé l'évolution de l'histoire, quoique je trouve que le tout allait un peu trop vite, même s'il était indiqué que des semaines étaient passées. Le début était un peu long à démarrer, mais le reste m'a complètement plu, autant le milieu que la fin.

J'ai bien apprécié tous ces personnages. Jane, celle que nous suivons principalement, est une jeune femme courageuse et intelligente. Elle était prête à tout faire pour que son futur mari soi sain et sauf. Elle avait parfois un comportement énervant, mais je me suis tout de même attaché à elle. Winifred est aussi une femme forte, qui, bien qu'elle soit souvent affaiblie par la fièvre, elle était prête à faire un long voyage pour sauver son cher époux. J'ai bien aimé les deux Will, quoique j'aie préféré celui de 1715. J'ai bien apprécié Julius, même si je trouvais qu'il n'avait pas de retenu vu les circonstances. Mais ce fut un des personnages que j'ai le plus apprécié. Sinon, j'ai apprécié tous les autres personnages secondaires.

La plume de l'auteure est magnifique. J'avais déjà découvert sa plume dans un autre roman, mais j'avais oublié à quel point elle était fluide et très agréable à lire. Cela m'a donné envie de continuer la trilogie du dernier souffle, simplement pour retrouver cette écriture.

Pour conclure, ce ne fut pas un coup de c½ur, mais ce fut une agréable lecture. J'ai adoré l'histoire, les personnages pouvaient être énervants, mais attachant et la plume de l'auteure est magnifique. Et je dois dire que la couverture est magnifique. Je peux donc que vous conseiller ce roman.


En lecture commune avec Chabouquine


Personnages préférés : Winifred, Jane & Julius
Genre littéraire : Historique - Romance - Fantastique
Ma note : ★ ★ ★ ★ ☆

Fiona MCINTOSH La rose et la tour

Tags : Fiona McIntosh - Milady - Historique - Romance - Fantastique

Julia QUINN Splendide 23/02/2016

Julia QUINN Splendide






SPLENDIDE de Julia Quinn


• 384 pages
• Édition J'ai lu
• Publié en 2011
• ISBN : 2290015024
• Collection Aventures et Passions







_● RÉSUMÉ ●_
La jeune héritière américaine Emma Dunster est à Londres. Entourée de nombreux prétendants, elle n'a pourtant pas l'intention d'épouser l'un d'entre eux et elle aime se glisser hors de la maison, déguisée en femme de chambre, pour goûter à l'aventure avant de faire son entrée dans le monde. Mais, lorsqu'elle rencontre le fier libertin Alexander Ridgely, duc d'Ashbourne, et qu'il lui offre un baiser enflammé, elle est plus que troublée. Car la passion surgit inévitablement quand on s'y attend le moins...



_● EXTRAIT ●_
« - Enfer et damnation ! s'écria Belle.
- Je t'ai entendue jurer ! lança sa mère depuis sa chambre.
- Elle doit avoir six paires d'oreilles, pour entendre aussi bien, marmonna Belle.
- J'ai entendu cela aussi !
Belle fit la grimace. »




_● MON AVIS ●_
Splendide fut mon deuxième livre numérique – je remercie d'ailleurs Chabouquine pour me l'avoir « donnée ». J'ai eu beaucoup plus de facilité à lire celui-ci, même s'il y avait plusieurs fautes et plusieurs erreurs de dispositions. Cela ne m'a pas empêché d'apprécier ce roman.

Étant supposément un roman historique, j'ai trouvé qu'il y avait beaucoup d'incohérence côté langage et côté comportement. Je trouvais que c'était un mélange entre le roman historique (robe, bal, duc, héritière) et le roman moderne (langage, sensualité, aucune réelle retenue, comportement). Tu avais l'impression d'être plongé dans un roman historique, mais, dès que tu avançais dans ta lecture, tu avais l'impression que deux époques se mélangeaient, ce qui est assez dérangeant. Nous suivons donc l'histoire d'amour entre Emma et Alex, deux personnages qui sont attiré l'un par l'autre. Mais, comme Alex a une assez mauvaise réputation, Emma garde ses distances. Le reste défile tranquillement et le tout est assez prévisible. Mais cela reste une agréable histoire d'amour.

Les personnages sont hauts en couleurs, apportant beaucoup d'humour, ce qui rend cette lecture agréable. Par contre, leur histoire arrive beaucoup trop vite et leur histoire devenait redondante. J'ai aimé leur questionnement chacun de leur côté, mais au final, c'était lassant les voir agir ainsi. Emma est une femme avec une forte personnalité, qui a une bonne répartie. Elle est très intelligente et j'aimais ses petites confrontations avec le duc d'Ashbourne. Alex, tant qu'à lui, m'a beaucoup plus, même si je le trouvais prétentieux et beaucoup trop confiant. J'aimais sa détermination envers Emma, il avait aussi une bonne répartie. Il était amusant, mais je trouvais qu'il ne convenait pas particulièrement à ce genre d'époque.

La plume était agréable, mais un peu trop simple pour moi. Je trouvais qu'elle n'avait rien de remarquable, qu'elle n'utilisait pas le bon vocabulaire pour cette époque, ce qui m'a un peu troublé au départ. J'ai finis par m'y faire, mais je n'ai pas réussi à forcément l'apprécier.

Pour conclure, j'ai plus ou moins apprécié ce roman. J'ai été déçu que l'auteure y mélange deux époques différentes, m'attendant vraiment à quelque chose de plus historique. J'ai bien apprécié les personnages, ils étaient amusant, mais sans plus. Bref, je fus déçu par cette romance historique, même si ce fut un roman avec des rebondissements et de l'humour.



Personnages préférés : Emma & Alex
Genre littéraire : Historique - Romance
Ma note : ★ ★ ★ ☆ ☆


Julia QUINN Splendide

Tags : Julia Quinn - J'ai Lu - Historique - Romance

Colm TOIBIN Brooklyn 19/05/2016

Colm TOIBIN Brooklyn






BROOKLYN de Colm Tóibín


• 331 pages
• Édition 10/18
• Publié en 2012
• ISBN : 9782264056481
Adaptation cinématographique







_● RÉSUMÉ ●_
Années 1950. New York, terre d'exil et terre promise, s'étend à l'horizon. Alors qu'elle quitte l'Irlande pour travailler à Brooklyn, la jeune Eilis se perd dans cette ville anonyme. Mais bientôt, un drame la rappelle à son pays natal. Déchirée entre deux mondes, entre l'enfance et l'avenir, quels choix fera-t-elle pour imposer sa voie ?



_● EXTRAIT ●_
« Eilis protesta :
- En Irlande, sur la plage, personne n'aurait l'idée de vous regarder. Ce serait considéré comme malpoli.
- En Italie, ce serait malpoli de ne pas regarder. »




_● MON AVIS ●_
Dès le moment où j'ai vu le film, j'avais très hâte de me plonger dans le roman. Les deux ont leurs particularités qui font que j'ai autant apprécié le livre que le film. Par contre, j'ai trouvé qu'il y avait quelques longueurs dans le roman.

Nous suivons donc l'histoire d'Eilis, née en Irlande, qui part travailler aux États-Unis, plus précisément à Brooklyn. Le mal du pays va vite lui rendre cela difficile et elle va avoir de la difficulté d'être séparé de sa famille. Cela va finir par changer, mais juste au moment où elle aimait vivre dans cette ville, un drame va la rappeler auprès de sa famille, en Irlande. Un choix difficile s'imposera alors pour Eilis. J'ai dois dire que j'ai aimé le décor du roman. J'ai aimé me plonger dans l'histoire de cette jeune irlandaise durant les années cinquante, qui est triste d'être si loin de chez elle. Je trouvais que c'était une belle histoire. Malheureusement, il y avait quelques passages qui étaient plutôt lourd, car il ne se passait que très peu de choses. C'était long avant que l'histoire démarre vraiment. Malgré ces quelques points négatifs, j'ai bien apprécié ma lecture.

Les personnages sont très attachants. Eilis est une jeune femme forte, intelligente et courageuse. J'aimais sa personnalité, j'aimais la voir évoluer au fil du roman. Bien que son comportement m'ait plus choqué dans le roman, c'est un personnage que j'ai beaucoup apprécié. Tony est l'un de mes personnages préférés. J'aimais sa joie de vivre, son humour, sa personnalité et sa famille. Il était adorable avec Eilis, je ne pouvais que l'aimer davantage. Miss Kelly est probable celle que j'ai pris plaisir à détester. Je dois dire que dans le roman, elle m'a déçu, mais aucunement dans le film. Je dois avouer que j'ai préféré cette scène finale, avec Miss Kelly, dans le film, car dans le roman Eilis et Miss Kelly manquaient de conviction. J'ai aimé les personnages de Patty & Diana.

En ce qui concerne la plume de l'auteur, j'ai bien apprécié. Il y avait des longueurs dans son écriture, mais elle était fluide et très agréable à lire. J'aimais la facilité qu'il avait pour plonger le lecteur dans un Brooklyn des années cinquante. Une écriture que je souhaite redécouvrir éventuellement.

Pour conclure, Brooklyn fut une agréable lecture. Malheureusement, il y avait beaucoup de longueurs, qui rendaient cela parfois pénible. J'ai aimé l'histoire, l'environnement, les personnages et la plume de l'auteur. Malgré les longueurs, j'ai bien apprécié ce bouquin.



Personnages préférés : Eilis & Tony
Genre littéraire : Historique
Ma note : ★ ★ ★ ☆ ☆

Colm TOIBIN Brooklyn

Tags : 10/18 - Colm Toibin - Historique