10 tagged articles Fantasy

15/04/2015

Rawia ARROUM Le voleur de coeur 04/07/2016





LE VOLEUR DE COEUR
de Rawia Arroum



Nombre de pages : 394

Édition : Michel Lafon

Année de publication : 2016

ISBN : 9782749924410






____RÉSUMÉ____

Dans un monde
où musique et magie ne font qu'un,
Dylan est né privé des deux.

Et ce n'est pas son seul secret :
deux c½urs battent dans sa poitrine,
mais l'un n'est pas le sien...




____EXTRAIT____

« - C'est quoi son problème ?
- A qui ? s'étonne Ethan.
- A la mort.
Mon ami réfléchit quelques instants avant de m'annoncer :
- Je crois que la vie et la mort étaient autrefois deux amantes inséparables. Mais il y a eu divorce et, depuis, chacune essaie d'obtenir notre garde. Si tu veux mon avis, la mort s'en sort mieux que son ex ! »




____MON AVIS____

J'ai été immédiatement attirée par cette magnifique couverture et le résumé m'intriguait, alors j'ai sauté sur l'occasion pour me le procurer. Je dois dire que l'ensemble de l'histoire m'a rendu un peu confuse et cela m'a pris du temps à vraiment m'habituer à l'environnement et aux personnages. J'ai refermé ce bouquin avec un avis plutôt mitigé.

Nous suivons donc l'histoire de Dylan de Hard, dont sa mélo-âme ne fonctionne pas, contrairement aux autres. Il ne peut donc pas combattre avec son instrument de musique, ni sauver des vies. Il va recevoir une visite de Shamès, un personnage du Sud, qui va l'inviter à Orgue pour qu'il apprenne enfin la vérité sur sa mélo-âme. Sachez, tout d'abord, que j'ai trouvé l'environnement très étrange au début et je ne crois pas que j'ai finis par m'y habituer totalement.

Il faut savoir que dans l'environnement du bouquin, les personnages naissent avec un instrument de musique, qui possède un c½ur et des poumons. L'instrument est donc relié à la personne, c'est en quelque sorte son âme. Si l'instrument est brisé, la personne meurt. De plus, dès leur naissance, ils reçoivent une mélo-âme (si je ne me trompe pas) qui est la mélodie qui va leur permettre de se défendre ou de sauver des vies ou de faire autre chose. Ils doivent la travailler et ils peuvent rajouter de la mélodie pour la rendre meilleur. J'avoue que l'histoire est très originale, mais elle est aussi très étrange. Je trouvais même parfois que l'auteure avait mal développé cette originalité. J'ai trouvé la première moitié du bouquin assez déconcertante et l'autre moitié devenait redondante. J'ai donc été déçu de l'histoire.

Ensuite, parlons des personnages. Je n'ai pas réussi à m'attacher à Dylan. Il était trop impulsif, il n'était aucunement mature et il ne prenait pas toujours des décisions réfléchis. J'avais l'impression qu'il était toujours un enfant qui souhaite faire des niaiseries tout le temps. C'était supposé être amusant, mais cela finissait toujours par me lasser. Disons que j'ai eu de la difficulté avec ce personnage principal. En ce qui concerne les autres personnages, j'ai bien apprécié Ethan, il était amusant, mais sinon, les autres étaient trop peu décris, alors je n'ai pas pu m'attacher à eux. Une autre petite déception en ce qui concerne les personnages.

La plume de l'auteure fut une belle découverte, par contre. J'ai bien aimé sa plume fluide et poétique. J'ai beaucoup apprécié qu'elle mette des extraits de chansons populaires au début de chaque chapitre. Elle a une écriture que je souhaite relire. Par contre, à certains moments, je n'aimais pas particulièrement ses choix de mots, mais cela est probablement de la faute du traducteur.

Pour conclure, je fus assez déçu de ce bouquin. L'histoire était originale, mais trop étrange, donc je n'ai pas pu m'y habituer et puis je trouve que l'auteure l'a mal développée. Les personnages étaient lassants et pas du tout attachant. Par contre, j'ai bien apprécié la plume de l'auteure. Je présume qu'il va y avoir une suite, surtout avec une fin comme celle-là, mais je ne sais pas encore si je souhaite la lire. Ça va être à voir.



Personnage préféré : Ethan
Genre littéraire : Fantasy
Ma note : ★ ★ ☆ ☆ ☆

Tags : Rawia Arroum - Fantasy - Michel Lafon

T. A. BARRON Merlin : les années perdues (Tome 1) 17/03/2016






MERLIN : LES ANNÉES PERDUES
de T.A. Barron



• 468 pages
• Édition ADA
• Publié en 2013
• ISBN : 9782896678532








_● RÉSUMÉ ●_
Rejeté par l'océan, un garçon s'éveille sur une plage du pays de Galles. Il ne se souvient de rien, ni de son nom, ni de sa famille. Mais il est déterminé à découvrir qui il est - et d'où lui viennent ses mystérieux pouvoirs. Ses pas le mènent vers une île enchantée, une terre étrange dont le destin est étroitement lié au sien...



_● EXTRAIT ●_
« - Je ne te crois pas, ai-je dis en me baissant pour mieux le voir. Tu ne ressembles pas à un géant. Même à un petit.
- Mais j'en sruis un !
- Dans ce cas, moi, je suis un champignon... »




_● MON AVIS ●_
Ne connaissant que très peu l'histoire de Merlin, j'avais hâte de la découvrir du point de vu de T.A. Barron. C'est avec plaisir que je me suis plongé dans l'aventure de ce jeune personnage.

En effet, ce roman raconte l'enfance de Merlin, lorsqu'il a seulement 12 ans. Nous apprenons à le connaître et, en même temps que lui, nous en apprenons plus sur son passé. L'histoire débute, comme indiqué dans le résumé, lorsqu'il se réveille sur une plage. Il ne se souvient de rien et il cherche à trouver les réponses à toutes ces questions. Il va se découvrir des pouvoirs immenses, qui lui feront peur au début. Par la suite, il décide de partir à la recherche de son « passé », à la recherche aux réponses à ses interrogations. Il va donc se retrouver sur une île enchantée, où il va peut-être trouver ce qu'il cherche.

J'ai trouvé le début plutôt long à démarrer. L'histoire évoluait tranquillement et j'avais hâte qu'il se passe quelque chose. Cela est devenu plus intéressant dès que Merlin est atterri sur l'île enchantée. J'étais aussi septique de commencer cette saga, car j'avais peur que cela soit un peu trop jeunesse, puisque le protagoniste à tout de même douze ans. Mais ce ne fut pas aussi terrible que je le pensais. Certes, le vocabulaire semblait parfois trop simple, mais cela ne m'a pas empêché d'apprécier ce roman.

En ce qui concerne les personnages, Merlin était tout simplement attachant. Le voir si peu sûr de lui, le voir partir à l'aventure et démontrer du courage, l'a rendu attachant. J'ai bien aimé connaître le tout début de son histoire. Rhia m'a beaucoup plu dès qu'elle est arrivée dans l'histoire. Elle va devenir une amie de Merlin et ensemble, ils forment une très bonne équipe. Elle va lui montrer et lui expliquer ce qui se retrouve sur l'île. Shym, ce petit géant attachant, m'a fait sourire à plusieurs reprises. Sa maladresse, sa peur de tout et son amour pour le miel a fait en sorte que je ne pouvais que l'aimer. Il était tout simplement adorable.

La plume de l'auteur m'a beaucoup plu. Je trouvais qu'elle était parfois jeunesse, mais en même temps non. Donc, elle était comme dans un entre-deux. Une écriture simple, mais très agréable à lire. Il nous plonge dans l'histoire de Merlin avec tellement de facilité, que ce bouquin se lit tout seul. Certes, j'ai mis beaucoup de temps à le terminer, mais ce n'est pas à cause que je n'ai pas aimé, c'est parce que l'envie de lire n'y était pas vraiment.

Pour conclure, j'ai adoré ce roman. L'histoire était peut-être longue à débuter, mais le reste s'enchaîne rapidement. J'ai adoré suivre les aventures de Merlin et j'ai très hâte de lire la suite. Les personnages étaient attachants et la plume de l'auteur était simple, mais très agréable à lire.



Personnages préférés : Emrys/Merlin, Rhia & Shym
Genre littéraire : Fantasy
Suite : Merlin : Les sept chansons
Ma note : ★ ★ ★ ☆ ☆

Tags : T. A. Barron - AdA - Fantasy

Guy BERGERON Chroniques de l'Olympe : Fils de Troie (Tome 1) 08/12/2015

Guy BERGERON Chroniques de l'Olympe : Fils de Troie (Tome 1)





CHRONIQUES DE L'OLYMPE : FILS DE TROIE
de Guy Bergeron



• 239 pages
• Édition Porte-Bonheur
• Publié en 2014
• ISBN : 9782924321027
• Collection La Clef







_● RÉSUMÉ ●_
Trois déesses apparaissent au jeune prince troyen Pâris, fils du roi Priam : elles lui demandent de choisir la plus belle d'entre elles. Le jeune homme opte pour Aphrodite, qui lui a promis l'amour.

Cet amour s'avère être la belle Hélène, l'épouse deénélas, roi de Sparte, que Pâris rencontre au cours d'une ambassade. Sa soeur Laodicé, qui l'accompagne, se lie avec le grec Acamas, compagnon d'Ulysse. Pâris s'enfuit de Sparte en enlevant Hélène, ce qui soulève l'ire de Ménélas qui, avec son frère Agamemnon,rassemble une coalition grecque et déclare la guerre à Troie.

Le conflit est féroce, marqué de combats épiques, d'actes héroïques, d'abandons, de trahisons, de ruses et de félonies. Aidés par les dieux, les Troyens parviennent à repousser l'envahisseur, malgré les exploits des guerriers grecs. Patrocle, ami d'Achille, arrive à convaincre ce dernier de le laisser mener ses hommes pour aider les Grecs. Achille accepte à contrec½ur. Galvanisés par l'arrivée de forces fraîches et par les exploits de Patrocle, les Grecs reprennent l'avantage.

De tragiques événements rendent Achille fou de douleur et ivre de colère. Il se rue contre les Troyens, semant la mort sur son passage, jusqu'à ce qu'Hector se dresse finalement devant lui, au pied des remparts de Troie, où se déroulera leur duel épique.



_● EXTRAIT ●_
« - Que s'est-il passé? Pourquoi s'être attaqué à ces Spartiates? lui demanda-t-elle, décontenancée. Ils ne semblaient pourtant pas vindicatifs.
- Ils désiraient s'emparer du plus précieux de mes biens, expliqua Pâris en fixant un regard fiévreux sur sa soeur.
- Ton bien le plus précieux? répéta-t-elle sans comprendre.
Pâris tendit une main et Loadicé se retourna vers l'endroit où il pointait. Elle ne vit rien de particulier. C'est alors qu'une es servantes s'approcha d'eux et écarta le voile qui dissimulait son visage. Laodicé demeura bouche bée pendant de longues secondes. Devant elle se tenait Hélène, femme de Ménélas. »




_● MON AVIS ●_
Je tiens à remercier l'auteur, Guy Bergeron, que j'ai eu la chance de rencontrer au Salon du Livre à Trois-Rivières. Il fut le premier auteur à me dédicacer un livre, donc, un gros merci. C'est d'ailleurs en l'écoutant parler de son roman que j'ai eu envie de le lire, donc j'ai sauté sur l'occasion pour l'acheter et le faire dédicacer par la même occasion.

Tout d'abord, j'ai acheté ce roman parce que l'histoire me plaisait. Je n'ai jamais lu l'Illiade ou l'Odyssée d'Homère, mais cela était un sujet qui m'intéressait. Je ne connaissais donc pas vraiment l'histoire d'Achille ou de Pâris. Bien sûr, j'ai vu le film Troie, mais cela n'est pas totalement pareil comme le roman. Et puis l'auteur a aussi apporté sa petite touche personnelle à l'histoire, raison de plus pour découvrir son ½uvre. C'est donc l'histoire des troyens, des grecs et divinités. Alors que le jeune prince Pâris, fils du roi Priam, se retrouve à Sparte, il tombe amoureux d'Hélène, l'épouse de Ménélas, le roi de Sparte. Pâris s'enfuit de Sparte en amenant Hélène avec lui. Cela souleva la colère de Ménélas, qui déclara la guerre à Troie, avec l'aide de son frère, Agamemnon. Ils seront aidés, par la suite, par les dieux.

Je dois avouer que l'histoire est assez compliquée en soi. Elle comporte énormément de personnages et il y a beaucoup de moments importants où le lecteur doit être concentré pour bien comprendre. L'histoire m'a énormément plu, depuis que j'ai eu mon cours de latin au Cégep, j'aime découvrir ce qui entoure les Grecs et ses environs. Donc ce fut une lecture agréable pour moi. Cela m'a permis d'en apprendre plus sur ces célèbres personnages. Par contre, j'ai moins aimé que l'auteur coupe beaucoup d'élément des ½uvres originales. En effet, cela faisait en sorte que l'histoire était coupée sèchement, passant d'un élément à un autre. Ça m'a refroidi dans ma lecture. Et puis, j'avais l'impression que le tout allait trop vite. Je ne m'attendais pas à ce que la guerre entre les grecs et les troyens débute dès la moitié du livre. Je m'attendais à ce qu'elle débute plus vers la fin pour ainsi la poursuivre dans le prochain tome. Outre cela, j'ai bien apprécié l'histoire.

En ce qui concerne les personnages, il y en a tellement que je ne les nommerai pas tous. Ceux qui m'ont bien plu sont Laodicé, Acamas, Hector & Achille. Mais cela reste que je n'ai pas vraiment pu m'attacher à eux, il y avait trop peu d'information sur eux pour que je puisse réellement m'attacher tous ces personnages. Mais j'ai bien aimé que l'auteur intègre les divinités, comme Zeus, Poséidon, Apollon, etc.

La plume de l'auteur m'a charmé dès les premières lignes. Il avait une plume fluide et magnifique. Il employait des mots difficiles, tout en étant facile à lire. Il n'a pas écrit en québécois et il s'arrangeait toujours pour que le lecteur ne soit pas perdu. La seule chose qui m'a déplu dans son écriture, est qu'il ne décrivait pas suffisamment les scènes d'actions. J'avais parfois de la difficulté à me les imaginer.

Pour conclure, ce fut une agréable lecture. Bien qu'elle fût coupée sèchement entre les chapitres et que l'auteur ne décrivait pas suffisamment les scènes d'action, ce livre fut une belle découverte. C'est une lecture tout de même complexe, avec tous ces personnages et se vocabulaire riche, mais pour le peu de page que ce roman comporte, ça se lit très bien.



Personnages préférés : Laodicé, Acamas, Hector & Achille
Genre littéraire : Fantasy - Science-fiction
Suite : Chroniques de l'Olympe : Le retour d'Ulysse
Ma note : ★ ★ ★ ☆ ☆

Guy BERGERON Chroniques de l'Olympe : Fils de Troie (Tome 1)

Tags : Guy Bergeron - Fantasy - Science-fiction - Éditions Porte-Bonheur

Anne BISHOP Meg Corbyn : Lettres écarlates (Tome 1) 28/04/2016






MEG CORBYN : LETTRES ÉCARLATES
d'Anne Bishop



• 499 pages
• Édition Bragelonne
• Publié en 2014
• ISBN : 9782352947370








_● RÉSUMÉ ●_
Meg Corbyn est une cassandra sangue, une prophétesse du sang, capable de prédire l'avenir lorsqu'elle s'incise la peau. Une malédiction qui lui a valu d'être traitée comme de la viande par des hommes sans scrupules prêts à la taillader pour s'enrichir. Mais aussi un don qui lui a permis de s'échapper et va la pousser à chercher refuge chez les Autres. Là où les lois humaines ne s'appliquent pas. Même si elle sait, grâce à cette vision, que Simon Wolfgard causera également sa perte. Car si le chef des loups est d'abord intrigué par cette humaine intrépide, peu de choses la séparent d'une simple proie à ses yeux...



_● EXTRAIT ●_
« — Mais... pourquoi vous êtes-vous enfuie ? Vous vivez dans des endroits spéciaux. On vous couve de tous les soins, on vous donne le meilleur de...
— Que l'on vous batte ou vous dorlote, que l'on vous nourrisse de la meilleure cuisine qui soit ou qu'on vous laisse mourir de faim, que vous viviez dans la crasse ou la propreté la plus étincelante, une cage reste une cage, asséna Meg avec passion. On apprend ce que les Noms-qui-marchent veulent que nous sachions, car à quoi sert une prophétesse si elle n'est pas capable de décrire ses visions ? On passe nos journées assises dans des salles de classe, à regarder des images représentant des situations du monde réel, mais on nous interdit de faire connaissance, de nouer des liens d'amitié, de parler, à moins que ça fasse partie d'un exercice. On nous dit quand manger, quand dormir, quand utiliser le tapis de course pour faire un peu d'activité physique, et même quand aller chier ! On est vivantes, mais sans jamais avoir le droit de vivre. Combien de temps résisteriez-vous, enfermé comme ça ? »




_● MON AVIS ●_
J'avais très envie de découvrir ce roman, le résumé m'intriguait beaucoup. Je n'ai lu aucun avis dessus, alors je n'avais aucune attente particulière. Au final, j'en ressors avec une énorme déception.

Nous suivons donc l'histoire de Meg, une cassandra sangue, qui est une prophétesse du sang, c'est-à-dire qu'elle est capable de prédire l'avenir lorsqu'elle s'incise la peau. Malheureusement pour elle, des humains malhonnêtes l'utilisent pour faire du profit. Elle décide de s'enfuir et elle se retrouve dans l'Enclos, parmi les Autres. Elle y fera la connaissance de Simon, le chef des loups, qui, selon sa prédiction, causera sa perte. Je trouvais le résumé très prometteur, son don original et le bonus : les loups. Malheureusement, je n'ai rien trouvé de bien dans ce roman. L'histoire était lourde, parce que, premièrement, il n'y avait aucune action « intéressante », deuxième, j'avais l'impression que rien n'évoluait dans l'histoire. Je continuais de lire en espérant y trouver une petite histoire d'amour ou une scène énorme avec que de l'action, mais non, rien de tout cela n'est arrivé. Donc, grosse déception en ce qui concerne l'histoire.

Ensuite, parlons des personnages principaux. Meg est une jeune femme qui n'a jamais vécu à l'extérieur, donc elle doit se réorganiser et apprendre à vivre. Son petit côté maladroit m'a beaucoup plu, je la trouvais encore plus attachante. Je trouve qu'elle a su très bien s'intégrer parmi les Autres, qui ont fini par l'accepter comme un membre de leur clan. Simon, tant qu'à lui, m'a plu avec sa virilité et sa tendresse. Il est un bon chef et il est capable d'être raisonnable. Il était mignon avec Meg et ils ont en quelque sorte développée une belle amitié. Sinon, j'ai bien aimé Tess, Sam et Vlad.

La plume de l'auteure était agréable à lire, mais sans plus. Il y avait des choix de mots qui me dérangeaient et, je dois l'avouer, sa plume ne m'a aucunement marqué. Elle était simple et agréable, mais je ne crois pas vouloir la relire.

Pour conclure, c'est simple, je n'ai pas aimé ce roman. Je n'ai pas aimé l'univers du bouquin, je ne trouvais pas cela original, bien que je n'ai jamais lu un livre de semblable. L'histoire était pénible, le peu d'action rendait cette lecture plutôt lourde. Par curiosité, je suis allé lire des avis sur des sites différents et je suis surprise de découvrir que la plupart ont adoré ce roman. Je dois bien être l'une des rares qui n'a pas aimé. Je dois avouer qu'en fermant ce bouquin, l'envie de lire quoique ce soit n'y était plus, c'est un peu pourquoi je n'ai quasiment pas lu durant le mois de mars. Ce roman m'a freiné. Par contre, j'ai bien aimé les personnages. Meg était particulièrement attachante. Mais je ne crois pas lire la suite.



Personnage préféré : Meg & Simon
Genre littéraire : Urban fantasy
Suite : Meg Corbyn : Volée noire
Ma note : ★ ☆ ☆ ☆ ☆

Tags : Anne Bishop - Bragelonne - Fantasy

Rae CARSON La fille de braises et de ronces (Tome 1) 07/01/2016

Rae CARSON La fille de braises et de ronces (Tome 1)





LA FILLE DE BRAISES ET DE RONCES
de Rae Carson



• 401 pages
• Édition Robert Laffont
• Publié en 2012
• ISBN : 9782221127148
• Collection R


Coup de




_● RÉSUMÉ ●_
Le Destin l'a choisie, elle est l'Élue, qu'elle le veuille ou non.

Princesse d'Orovalle, Elisa est l'unique gardienne de la Pierre Sacrée. Bien qu'elle porte le joyau à son nombril, signe qu'elle a été choisie pour une destinée hors normes, Elisa a déçu les attentes de son peuple, qui ne voit en elle qu'une jeune fille paresseuse, inutile et enveloppée...
Le jour de ses seize ans, son père la marie à un souverain de vingt ans son aîné. Elisa commence alors une nouvelle existence loin des siens, dans un royaume de dunes menacé par un ennemi sanguinaire prêt à tout pour s'emparer de sa Pierre Sacrée.
Délaissée, humiliée, la princesse devra s'affirmer au milieu des intrigues de la cour, du grondement d'une guerre inévitable et des mirages de l'amour.
Il lui faudra puiser en elle le courage nécessaire à sa survie et à celle de son peuple. Accepter enfin d'être l'Élue de son propre destin...



_● EXTRAIT ●_
« Souffle court et mains tremblantes, je plaque le vêtement mouillé sur mon torse. Il est plus qu'énorme, à la réflexion. C'est une véritable tente dotée de manches assez larges pour accueillir un baobab et capable d'empaqueter une baleine.
Cela fait plus d'un mois que je porte des tuniques informes et des châles en poil de chameau. Inquiète- et hésitante -, j'inspecte mon nombril. La Pierre Sacrée me retourne mon regard, avec un éclat bleu. Je lève un bras et j'admire sa forme, la souplesse avec laquelle mon épaule et mon coude s'emboîtent et s'articulent, tout naturellement. Incrédule, je passe mes mains sur ma poitrine, mes côtes, mes fesses, mes cuisses. Et les larmes jaillissent comme d'une fontaine.
Je ne suis pas mince, loin de là. Ni belle, sur le modèle d'Alodia ou de Cosmé. La différence, c'est que je peux maintenant admirer la Pierre Sacrée sans avoir à écarter mes bourrelets ou à appuyer sur mon ventre. »




_● MON AVIS ●_
Lorsque j'ai feuilleté ce roman avant de le commencer, j'avais un peu peur de le lire, car il y avait beaucoup de nom compliqué et cela me refroidissait. Je me suis finalement décidé à le lire et je ne fus aucunement déçu, car ce fut un délicieux coup de c½ur.

Nous suivons donc l'histoire d'Élisa, jeune princesse d'Orovalle, qui est porteuse de la Pierre Sacrée, ce qui fait d'elle l'Élue. Elle est forcée d'épouser le roi de Joya d'Arena, Alejandro, qu'elle n'a jamais rencontré de sa vie. Va suivre une panoplie d'aventure, entre guerre et enlèvement et Élisa va finir par en apprendre un peu plus sur sa Pierre Sacrée. J'ai adoré me plonger dans cet univers de fantasy, moi qui ne lis pas souvent ce genre de roman. L'auteur a su créer un univers remarquable, qui m'a plu dès les premières lignes. Rae Carson nous emmène dans un monde imaginaire original, où nos protagonistes seront confrontés au soleil du désert.

Les personnages m'ont, pour la plupart, immédiatement plu. Élisa, le personnage principal, m'a plu dès le début. J'aimais le fait qu'elle soit différente et que beaucoup la jugeait inapte à être l'Élue, parce qu'elle était enveloppée, inutile et paresseuse. Alors que sa s½ur s'occupe de la politique, Élisa préfère se réfugier en cuisine pour manger des pâtisseries. J'ai aimé la voir évoluer et de voir qu'elle s'acceptait comme elle était. Peu à peu, elle prenait en maturité, elle devenait plus forte, faisant part aux décisions importantes. Elle devient inspirante, forte, intelligente et rusée. Elle fut mon personnage préféré tout au long de ce premier tome. Ensuite, j'ai bien aimé Humberto, qui a aimé Élisa pour ce qu'elle était. Hector m'a plu pour sa loyauté envers son roi, sa reine et son royaume. Un commandant remarquable. Alejandro m'a déçu, je n'aimais pas son comportement et je n'aimais pas la façon dont il traitait Élisa. Il avait tout pour plaire au départ, étant charismatique, mais je n'ai jamais accroché à son personnage. Il était indécis, peu enclin à diriger son royaume et malhonnête. Il accumulait plein de petits défauts, qui ont fait en sorte que je ne l'ai pas apprécié. Sinon, j'ai bien aimé Ximena, la dame de compagnie d'Élisa, Cosmé, Rosario, le prince et fils d'Alejandro & Mara. Parmi les personnages que j'ai aimés détesté, il y a Arina et Alodia, la s½ur d'Élisa.

La plume de l'auteur m'a tout de suite séduite. Elle est fluide et très agréable à lire. L'auteur y intègre bien le vocabulaire médiéval et celui de la royauté. Une écriture que j'ai appréciée dès le début et que je souhaite relire. Il y avait suffisamment de description pertinente, je pouvais facilement m'imaginer l'univers et les personnages de ce roman.

Pour conclure, cette lecture fût un véritable coup de c½ur. Je me suis facilement plongé dans cet univers fantasy, j'ai adoré suivre les aventures d'Élisa. Il y avait tellement de personnages à aimer et à détester. Je me suis beaucoup attaché aux principaux et la plume de l'auteure est remarquable, agréable et fluide. Je ne peux que vous conseiller ce premier tome.



Personnages préférés : Élisa, Hector, Humberto, Mara & Rosario.
Genre littéraire : Fantasy
Suite : La couronne de flammes
Ma note : ★ ★ ★ ★ ★


Rae CARSON La fille de braises et de ronces (Tome 1)

Tags : Rae Carson - Robert Laffont - Fantasy - Coup de coeur

Rae CARSON La couronne de flammes (Tome 2) 07/01/2016

Rae CARSON La couronne de flammes (Tome 2)





LA COURONNE DE FLAMMES
de Rae Carson



• 415 pages
• Édition Robert Laffont
• Publié en 2013
• ISBN : 9782221127308
• Collection R


Coup de




_● RÉSUMÉ ●_
Secondée par le fidèle Hector et par ses compagnons du Malficio, Elisa a mené son peuple à la victoire grâce aux pouvoirs de la Pierre Sacrée. Le trône de Brisalduce lui revient de droit, mais les membres de la cour complotent contre cette reine de dix-sept ans ...
La mort dans l'âme, elle se rend vite à l'évidence : si elle veut asseoir son autorité, elle doit unir sa vie à celle d'un seigneur de Brisalduce. Suivra-t-elle la voie de la raison, quand ses sentiments à l'égard d'Hector sont de plus en plus forts ?
Pour conquérir le pouvoir dont elle a tant besoin et accomplir sa destinée d'Élue, Elisa partira à la recherche d'une source de puissance illimité : le mythique zafira. Dans cette quête périlleuse l'accompagneront le garçon qui l'a trahie et l'homme qu'elle aime ...



_● EXTRAIT ●_
« -Ximena a raison, vous savez. Vous pensez que cela me rend plus faible ? De m'attacher un peu trop aux autres ?
Nos deux corps sont si proches qu'ils pourraient presque fusionner.
-Non. Au contraire.
-Moi non plus. Cela me fait souffrir davantage, tout simplement. »




_● MON AVIS ●_
C'est avec empressement que je me suis lancé dans la lecture de ce deuxième tome. J'avais très hâte de poursuivre les aventures d'Elisa. Cette suite fut un immense coup de c½ur, comme le tome précédent.

J'avais peur que cette suite soit redondante et que l'histoire comporte plusieurs longueurs, mais ce ne fut pas le cas. Nous poursuivons donc les aventures d'Elisa, qui est prête à tout pour garder son trône, au point de peut-être épouser un homme qu'elle n'aime pas et de partir à l'aventure à la recherche d'une source de puissance illimitée. Elle sera ainsi accompagnée de ses fidèles amis. J'ai adoré me replonger dans cette trilogie, l'auteure a su rendre cette suite intéressante, rempli d'intrigue et de complot. J'ai aimé retrouver cet univers fantasy.

J'avais hâte de retrouver Elisa, qui m'a tout autant plu dans ce tome-ci que dans le précédent. Sa force me fascine toujours autant et sa personnalité est toujours charmante. C'est probablement l'un de mes personnages préférés, qui m'inspire par sa volonté, sa maturité, son intelligence et sa force. Ensuite, j'ai beaucoup apprécié le personnage de Storm, un homme qui est assez grognon, mais qui m'a plu, bien que je ne sache pas encore s'il est gentil ou méchant. J'ai beaucoup aimé en savoir plus sur le personnage d'Hector. Déjà qu'il m'avait plu dans le tome précédent, j'étais heureuse de le connaître enfin vraiment. Lui et Elisa sont adorables et son engagement pour sa sécurité est remarquable. Des personnages que j'ai aimé retrouver, autant ceux que j'aime que ceux que j'aime détester.

Une plume que j'étais heureuse de retrouver, identique qu'au premier tome. L'auteure a une plume tellement agréable et fluide. J'aimais sa façon d'amener les choses en douceur, de décrire suffisamment l'environnement et les personnages. Je crois que c'est sa plume qui a fait en sorte que je tombe sous le charme de l'histoire entre Elisa et Hector. Rae Carson amène leur histoire tellement innocemment, tellement doucement que c'est mignon. Et bien que leur comportement puisse parfois être exaspérant, cela ne me dérangeait aucunement.

Pour conclure, ce fut une véritable perle. J'ai aimé poursuivre cette saga, l'histoire était remplie d'action, de complot et d'intrigue. Un univers magnifique, que je ne me lasse pas de découvrir. J'étais heureuse de retrouver les personnages et la plume de l'auteure était toujours très agréable à lire.



Personnages préférés : Élisa, Hector, Storm, Mara & Rosario
Genre littéraire : Fantasy
Suite : Le royaume des larmes
Ma note : ★ ★ ★ ★ ★


Rae CARSON La couronne de flammes (Tome 2)

Tags : Rae Carson - Fantasy - Robert Laffont - Coup de coeur

Rae CARSON Le royaume des larmes (Tome 3) 07/01/2016

Rae CARSON Le royaume des larmes (Tome 3)





LE ROYAUME DES LARMES
de Rae Carson



• 513 pages
• Édition Robert Laffont
• Publié en 2014
• ISBN : 9782221129272
• Collection R


Coup de




_● RÉSUMÉ ●_
L'Élue n'hésite pas. L'Élue ne craint rien...
L'ultime volet de La Trilogie de braises et de ronces, une perle de l'heroic fantasy pour les fans de la série Game of Thrones.


La reine Lucero-Elisa, porteuse de la Pierre Sacrée du Destin, est en fuite. À la Porte des Ténèbres, ses ennemis ont enlevé Hector, l'homme qu'elle aime et le commandant de sa garde. Son royaume est au bord de la guerre civile, ses propres soldats ont même ordre de l'abattre...
Pour reconquérir son trône et sauver Hector, Elisa doit mener ses trois fidèles compagnons au coeur d'un pays de neige, de glace et de magie destructrice. Les terribles secrets qu'elle découvrira durant ce périple pourraient bien changer le cours de l'Histoire...



_● EXTRAIT ●_
« - Eh bien, maintenant vous êtes fixé. Je vous aime.
Il hausse un sourcil.
- Plus que vous n'aimiez Alejandro ?
- Je ne l'ai jamais aimé.
- Plus que vous n'aimiez ce garçon du désert ?
- Il s'appelait Humberto, et à présent je vous trouve mesquin. »




_● MON AVIS ●_
Un dernier tome que je me suis empressé de lire, ayant littéralement dévoré le tome précédent. C'est avec joie et avec regret que j'ai entamé ce dernier tome. Comme les tomes précédents, celui-ci fut un véritable coup de c½ur. Je suis déçu d'avoir terminé cette trilogie, car j'ai vraiment adoré l'univers de ces romans. Je crois que j'ai eu la piqure des livres fantasy. Depuis que j'ai terminé cette saga, j'ai le goût de lire que de ça.

Les aventures d'Elisa se poursuivent. Cette fois-ci, elle se retrouvera dans un environnement glacial, remplaçant les tempêtes de sable par des tempêtes de neige. Ce changement d'environnement fut très intéressant, car Elisa n'en a pas l'habitude, alors l'aide de ses fidèles compagnons est toujours le bienvenue. Alors que rien ne va dans son royaume, Elisa part dans le royaume ennemi pour reconquérir son trône. Une aventure qui m'a plu, légèrement différente des autres tomes.

Je me suis encore plus attaché aux personnages dans ce dernier tome, sachant que c'était fini après. Elisa reste toujours la même. Elle est toujours forte, mature, intelligente et rusée. Elle m'a parfois surprise par ses choix, qui étaient parfois assez fous. L'un de mes personnages coup de c½ur. J'ai aimé retrouver Hector et d'être, de temps en temps, dans sa tête, et non dans celle d'Elisa. Cela permettait de connaître son point de vue et ce n'était pas inutile. J'ai bien aimé découvrir une autre facette de la personnalité de sa s½ur. Bien que je ne l'aime pas vraiment dans le premier tome, je la trouvais moins pire dans celui-ci. Mais cela reste que je ne l'apprécie toujours pas. Je fus déçu du choix d'Elisa en ce qui concerne Storm. Moi qui l'appréciais beaucoup plus, même que j'en suis venu à m'attacher à lui, je souhaite que cela se passe différemment pour lui.

La plume de l'auteure est définitivement magnifique. Elle est fluide et très agréable à lire. J'aimais sa douceur et son vocabulaire était adéquat. Elle m'a fait adorer cette trilogie.

Pour conclure, je suis triste d'avoir terminé cette saga, car elle fut un véritable coup de c½ur pour moi. Je suis tout de même heureuse d'avoir terminé l'année 2015 avec cette trilogie, ça m'a permis de terminer en beauté. Une saga que je conseille fortement à ceux qui aiment le fantasy. J'ai vu qu'il y avait un hors-série sur Hector, je compte bien le lire, si j'arrive à me le procurer.



Personnages préférés : Élisa, Hector, Storm, Mara & Rosario
Genre littéraire : Fantasy
Tome 1 : La fille de braises et de ronces
Ma note : ★ ★ ★ ★ ★


Rae CARSON Le royaume des larmes (Tome 3)

Tags : Rae Carson - Robert Laffont - Fantasy

Joseph DELANEY Arena 13 (Tome 1) 18/01/2017





ARENA 13
de Joseph Delaney



Nombre de pages : 389

Édition : Bayard jeunesse

Année de publication : 2015

ISBN : 9782747058582






____RÉSUMÉ____

Les temps sont funestes pour l'humanité, qui a presque disparu de la Terre, vaincue par des machines douées de conscience. Les derniers humains vivent confinés dans le pays de Midgard, entouré par une infranchissable barrière de brouillard.
Au-delà, personne ne sait ce qu'est devenu le monde.
Dans les arènes de Gindeen, la seule ville du pays, des combats se succèdent toute la journée.
Dans l'Arène 13, on mise sur celui qui, le premier, fera couler le sang, on parie sur celui qui trouvera la mort...
Un jour, une jeune garçon, Leif, arrive à Gindeen...
Son ambition : combattre dans l'Arène 13 et défier Hob qui terrorise les habitants et vole leurs âmes. Il veut prendre sa revanche sur l'infâme créature qui a détruit sa famille, devrait-il y laisser la vie.




____EXTRAIT____

« Certains l'appellent le vieux Hob. D'autres chuchotent "Croque" pour effrayer les enfants. D'autres encore la nomment la Goule ou Iblis. Les femmes le surnomment l'Ogre. Quel que soit son nom, cette créature est une abomination.
Un monstre pareil mériterait d'être découpé en pièces et éparpillé aux quatre vents.
Mais les hommes sont faibles, et ils ont peur. Ici, c'est Hob qui commande.
Car nous sommes à Midgard, la terre des vaincus.
C'est ici que vivent les hommes. »




____MON AVIS____

J'étais curieuse de me plonger dans cet univers, entre un mélange de fantasy et de dystopie. Le résumé m'intriguait beaucoup et je connaissais l'auteur seulement de nom, alors je me suis lancé dans la lecture de ce roman. Je dois dire que je m'attendais à quelque chose de beaucoup moins complexe et je fus tout de même surprise de l'univers que l'auteur a créé.

Tout au long du roman nous suivons la « formation » de Leif pour devenir un combattant dans l'Arène 13. Là où on mise sur celui qui fera couler du sang en premier ou sur celui qui trouvera la mort. Leif n'a qu'une seule ambition en souhaitant combattre dans l'Arène 13 : défier Hob. Il souhaite prendre sa revanche sur celui qui a tué ses parents. Une histoire plutôt sombre, où on a l'impression de retourner dans le temps des gladiateurs, mais version futuriste. J'aurais peut-être aimé avoir plus d'action pour cet univers sombre, mais je peux comprendre que l'auteur souhaite amener l'histoire tranquillement, nous expliquer son univers original et inconnu. J'ai eu quelques doutes sur certains aspects de l'histoire, mais je me suis finalement habitué à l'univers de l'auteur.

Je me suis bien attaché au personnage de Leif. C'est un jeune garçon très courageux, qui fonce quand il a une idée en tête. J'ai aimé le voir grandir, le voir évoluer. Malgré son ambition de combattre dans l'Arène 13, c'est un garçon gentil, qui aimait simplement ses parents. Il est très intelligent, même s'il accumule parfois les gaffes. J'ai eu plus de difficulté avec le personnage de Kwin. Je la trouvais énervante, je ne me suis tout simplement pas attaché à elle. J'ai bien aimé les autres personnages secondaires.

J'ai trouvé la plume de l'auteur un peu trop simple. Je crois que c'est un roman qui s'adresse plus à un public jeune adulte, malgré la violence que l'on y retrouve. Elle reste très agréable à lire, il a su me transporter dans ce monde sombre.

Pour conclure, j'ai adoré ce bouquin. L'histoire m'a captivé du début à la fin, les personnages sont bien attachants et la plume de l'auteur est agréable à lire. J'attends donc la suite avec impatience, en espérant qu'elle soit traduite en français très bientôt!



Personnages préférés : Leif & Tyron
Genre littéraire : Fantasy - Dystopie
Ma note : ★ ★ ★ ★ ☆

Tags : Joseph Delaney - Bayard Jeunesse - Fantasy - Dystopie

Robin MCKINLEY Belle 19/05/2016






BELLE
de Robin McKinley



• 245 pages
• Édition Pocket
• Publié en 2015
• ISBN : 2266259369








_● RÉSUMÉ ●_
Vous croyez connaître l'histoire de la Belle et la Bête ? Pourtant, celle-ci ne commence pas par « Il était une fois... ».

Belle ne l'est pas, belle ; la grâce et le charme sont allés à ses deux s½urs. Son prénom, elle le doit à son esprit et à l'ironie de la vie. Mais peu lui importe, elle fuit les mondanités et n'a que faire des robes élégantes. Elle leur préfère les vieux livres et les longues cavalcades. L'atout de Belle, c'est son fort caractère, qui lui sera bien utile. Car son père est ruiné.

Bientôt, ils partent pour le Nord, cette étrange contrée où vivent lutins, sorciers et dragons.

Et là-bas, la Bête se cache...




_● EXTRAIT ●_
« -Belle ? Quelque chose ne va pas ?
En général, il ne me fallait pas plus de quelques minutes pour me changer et descendre à la salle à manger.
-Elles me forcent à porter une robe qui ne me plait pas, répliquai-je d'un ton boudeur. Je ne peux pas l'enlever.
-Elles vous y forcent ? Mais pourquoi donc ?
-Je n'en ai pas la moindre idée ! ripostai-je en me débarrassant des bracelets, que je jetai vers l'âtre.
Ils revinrent aussitôt sur mes bras.
-C'est curieux.
Un court silence, puis :
-Que lui reprochez-vous, à cette robe ?
-Elle ne me plaît pas.
-Heu...Puis-je la voir ?
-Bien sûr que non ! Si cela ne m'ennuyait pas de vous la montrer, pourquoi me cacherais-je dans cette chambre ? Qui d'autre pourrait la voir, sinon moi ?
-Parce que vous êtes sensible à ce que je pense de votre tenue ?
-Je ne veux pas la mettre, répétai-je obstinément. »




_● MON AVIS ●_
J'ai été d'abord attiré par la couverture, que je trouvais très belle, et lorsque j'ai lu le titre, je me suis empressé de lire la quatrième de couverture. Lorsque j'ai découvert que c'était une réécriture du conte de La Belle et la Bête, j'ai toute suite voulu me plonger dans ce roman. Ce fut une très belle lecture, que j'ai adoré.

Comme je ne connais pas le conte original, je ne peux pas les comparer, donc je ne peux pas vous spécifiez les différences entre les deux. Mais je dois dire que j'ai adoré cette réécriture. Robin McKinley nous a transportés dans cet univers magique. Les personnages étaient tous attachants, aussi bien les principaux que les secondaires. Belle, une jeune femme avec un fort caractère, qui préfère de loin les livres qu'aux mondanités. On s'attache immédiatement à elle, avec sa douceur et son dévouement. La Bête, qui d'apparence monstrueuse, se révèle être d'une douceur et d'une amabilité envers Belle, dans son château magique. J'ai aussi adoré les deux s½urs de Belle, Grâce et Espérance, qui sont gentilles et douces.

J'ai aimé l'univers magique qu'a créé McKinley. Il apporte suffisamment de descriptions sur les décors et sur les personnages pour nous emporter dans ce monde. Il a une plume fluide, qui nous berce dans cet environnement magique. Certes, j'avais hâte que Belle rencontre la Bête, mais cela reste que l'auteur a simplement voulu amener l'histoire en douceur, pour que l'on puisse bien connaître les personnages et les lieux.

Finalement, ce roman ne fut pas un coup de c½ur, mais ce fut une lecture très agréable. Je ne saurais dire pourquoi ce n'en est pas un, même si j'ai complètement accroché à cette réécriture. Les personnages sont attachants et la plume de l'auteur est remarquable. Je ne peux que vous conseiller cette réécriture du conte de la Belle et la Bête.



Personnages préférés : Belle & la Bête
Genre littéraire : Fantasy
Ma note : ★ ★ ★ ★ ☆

Tags : Robin McKinley - Pocket - Fantasy

Melinda SALISBURY L'héritière (Tome 1) 23/02/2016







L'HÉRITIÈRE de Melinda Salisbury


• 330 pages
• Édition Gallimard jeunesse
• Publié en 2015
• ISBN : 9782070665457








_● RÉSUMÉ ●_
Twylla est promise au prince héritier du royaume de Lormere. Mais la jeune élue possède un don maléfique. Elle a le pouvoir de tuer par son simple toucher : elle est l'arme parfaite! La cruelle reine qui l'a adoptée la contraint à exécuter les traîtres. Nul ne peut approcher Twylla sans risquer sa vie. Jusqu'au jour où Lief, son nouveau garde, charmant et rebelle, fait vaciller la jeune fille dans sa foi et sa soumission...

Le premier tome d'une trilogie dramatique et audacieuse. Un univers de fantasy saisissant. Un triangle amoureux magistralement mis en scène par Melinda Salisbury, nouveau talent à la plume virtuose.



_● EXTRAIT ●_
« Je prends la mesure de ce que j'ai dit et j'en suis tout étourdie, j'ai les oreilles qui sifflent et le sang qui afflue au visage. Je vois aussi combien c'est vrai. Soudain, il ne reste que cette certitude, la plus vraie et la plus sûre du monde. Je suis amoureuse. Voilà ce qui n'allait pas chez moi. Je suis tombée amoureuse. Et moi qui chante des histoires d'amour, je n'avais rien vu. »




_● MON AVIS ●_
Dès que j'ai vu la magnifique couverture de ce roman j'ai eu envie de le lire. J'ai longtemps hésité à me l'acheter, mais j'ai finalement décidé de l'emprunter à la bibliothèque. Je ne regrette pas mon choix de ne pas l'avoir acheté, car j'ai été totalement déçu par ce roman.

Tout d'abord, nous suivons l'histoire de Twylla, une jeune femme du peuple qui a été élevé au château pour devenir la promise du prince de Lormere. Tout cela parce qu'elle serait Daunen incarnée, la fille née de l'union de deux Dieux et qu'elle possède un don maléfique, celui de tuer par son simple contact, car sa peau est empoisonnée. Elle est ainsi au service de la reine, car elle contraint Twylla d'exécuter les traîtres du royaume. Une histoire qui me semblait énormément promettante, mais qui s'est révélée être tout de même décevante. L'auteure y a créé un univers assez particulier. La manière dont fonctionne la royauté est fort simple, ils se marient entre frère et s½ur, il est donc question de consanguinité. De plus, c'était un univers assez sombre lorsqu'on y pense, car la reine règne par la terreur, en étant cruelle avec tous ceux qui osent la contredire. Bien des choses m'ont déplus dans les coutumes que l'auteur a intégré à son roman, comme la consanguinité. Par contre, une chose m'a plu, bien que j'aie trouvé cela très étrange au départ. C'est le rôle de « la mangeuse de péché », qui se déplace à chaque décès pour aller laver les pêchés du défunt en mangeant ce que la famille a laissé à son intention. Chaque nourriture ou boisson représente un péché. Mais c'est bien l'une des seules choses qui m'a intrigués et plu dans ce roman.

L'écriture de l'auteure était plutôt bien. Je trouvais qu'elle arrivait parfaitement à amener son histoire, à nous planter son décor. Elle prenait aussi le temps de bien intégrer les croyances du peuple, de bien nous expliquer les choses essentielles. Mais je trouvais aussi qu'il y manquait certaines choses, comme plus de descriptions sur la géographie, plus d'informations sur les gens du peuple (et non être toujours centré sur la royauté) et de l'information sur certains personnages et sur certains « crimes ». Sinon, sa plume m'a laissé sans avis particulier. Elle se lit très bien, mais il y manquait quelques points pour être marquante.

Twylla fut un personnage intéressant. Elle était du genre à obéir sans rien dire, à suivre la reine comme son ombre. J'ai aimé la voir évolué au fil du roman, de la voir changer de façon de voir le monde dans lequel elle vit. Les révélations qu'elle a eu à la deuxième moitié du roman ont fait en sorte qu'elle n'était plus la même et cela l'a changé. Étant la promise du prince, elle a passé quelques moments avec Merek et elle a développé des sentiments pour lui. Merek était très embêtant comme personnages. Autant parfois je le trouvais bien (principalement durant le début du roman) et souvent il me tombait sur les nerfs et je n'aimais pas son comportement (durant tout le reste du roman). J'ai aimé les petites attentions qu'il portait au début à Twylla. Mais mon attachement pour lui s'arrête là. Lief, étant son garde, a passé aussi beaucoup de temps avec Twylla, au point de développé des sentiments entre l'un pour l'autre. Je ne dirais pas que c'était un triangle amoureux, le thème ne serait pas forcément le bon. Mais pour en revenir à Lief, ce fut un personnage qui m'a plu dès le départ. J'aimais qu'il soit ouvert avec Twylla, qu'il laisse parfois tomber le règlement et qu'il agisse avec elle comme s'il n'était pas son garde. En ce qui concerne le personnage de la reine, je n'élaborerai pas trop, mais je vais vous dire que ce fut un personnage que j'ai plus ou moins aimé détester. Je ne pouvais tout simplement pas la supporter, par moment. Mais je vous dirais que la fin du roman m'a un peu fait changé d'avis sur chacun de ses personnages (sauf en ce qui concerne la reine).

Pour conclure, ce roman m'a déçu. Je ne m'attendais pas à ce genre d'histoire et cela m'a peut-être un peu freiné dans ma lecture. Je n'ai pas particulièrement aimé l'univers que l'auteure a créé, ni l'ensemble des personnages. Ce fut donc une déception pour moi. J'ai vu que beaucoup ont apprécié, moi je ne dois pas avoir vu ce roman de la même façon qu'eux. Je ne crois donc pas que je vais lire la suite, ça reste à voir.



Personnage préféré : Aucun
Genre littéraire : Fantasy
Suite : The Sleeping Prince (Tome 2)
Ma note : ★ ★ ☆☆ ☆

Tags : Melinda Salisbury - Fantasy - Gallimard Jeunesse