1 tagged article Johan Harstad

15/04/2015

Johan HARSTAD 172 heures sur la lune 03/02/2015






172 HEURES SUR LA LUNE
de Johan Harstad



• 477 pages
• Édition Albin Michel
• 2013
• ISBN : 9782226247384
• Collection Wiz







_● RÉSUMÉ ●_
Des années que le sol lunaire n'a pas été foulé par l'homme. Pour Mia, Midori et Antoine, l'heure du départ approche... Alors que Midori y voit un ticket gagnant pour la liberté, loin de sa vie étriquée au Japon, pour Mia, c'est l'occasion rêvée de faire enfin connaître son groupe de rock et de devenir célèbre. Quant à Antoine, il ne souhaite qu'une chose : mettre autant de kilomètre que possible entre lui et son ex-petite amie. Mais ils sont loin d'imaginer que ce qui les attend sur la face cachée de la Lune est bien pire. Et dans l'immensité noire de l'espace, personne ne viendra les sauver...



_● EXTRAIT ●_
«- Tu as peur ? lui demanda Midori.
Mia attendit longtemps avant de répondre.
- Je ne sais pas... et toi ?
- Je crois, oui. Antoine ?
Le garçon dodelina de la tête à deux reprises.
- Oui. Énormément.
- Voyons plutôt les choses sous cet angle, enchaîna Mia. On va là-haut, on patiente, on revient, et c'est fini. Ce n'est pas plus méchant que ça. On va revenir, je vous signale. C'est juste que, cette fois, on part un peu plus loin que d'habitude. »




_● MON AVIS ●_
J'avais déjà vu ce livre au salon du livre de Montréal, il y a deux ans, je crois. Le résumé m'avait plu, mais pas au point de l'acheter. Donc, quand je l'ai vu à la bibliothèque municipale près de chez moi, je me suis dit, pourquoi pas! Alors j'ai tenté ma chance avec ce livre, sans avoir une idée précise du déroulement de l'histoire.

C'est avec bonheur que je vous fais découvrir ce roman. Je ne dis pas qu'il est parfait de tous les côtés, mais c'est une lecture des plus agréables. Tout d'abord, je souhaite vous parler de la plume de l'auteur, pour laquelle j'ai eu un attachement particulier. Selon moi, la plume de l'auteur est un gros plus à l'histoire. Il a une écriture fluide, employant exactement les bons mots pour venir chercher le lecteur. Mais ce qui m'a vraiment frappé dans sa plume, c'est l'excellente maîtrise qu'il avait avec le vocabulaire spécifique de « l'espace ». Il connaissait son sujet et cela se ressentait dans son vocabulaire, donc cela m'a beaucoup plu dans la découverte de sa plume.

De plus, l'ensemble de l'histoire est excellente. La première moitié du livre nous permet de découvrir les trois adolescents que nous allons suivre jusqu'à la fin du roman. Je suis d'accord avec plusieurs critiques, le début du roman est assez long. Il y a quelques longueurs inadéquates, mais je dois tout de même avouer que je m'attendais à pire, donc ce ne fut pas une déception pour moi. Ce que j'ai beaucoup aimé avec le choix des personnages, c'est qu'ils sont tous à l'opposé, venant d'endroit différent dans le monde. Il y a Mia, une Norvégienne de 16 ans, faisant partie d'un groupe de rock; Midori, une Japonaise de 16 ans qui ne souhaite qu'être libre et Antoine, un Français de 17 ans, qui vit très mal la rupture avec son ex-copine. Je dois avouer que le caractère de Mia m'a énormément plu; elle est le genre de fille qui n'a pas peur de s'exprimer, tout en étant d'une énorme gentillesse. Ce que je reproche à l'auteur, c'est d'avoir un peu négligé les autres personnages, comme Caitlin, Colemen, Nadolski, etc., car j'aurais aimé en savoir plus sur eux.

Ensuite, l'autre moitié de l'histoire se déroule sur la lune, où l'action s'enchaîne sans s'arrêter. Cette moitié m'a quasiment tenu en haleine, tellement je voulais connaître le fin mot de l'histoire. C'est sans mensonge que je vous avoue avoir dévoré la fin du roman, bien qu'au dernier mot, j'étais perplexe. L'étrangeté de tout ce qui se passe sur la lune est effrayant, mais assez intéressant. Quand j'eus terminé ce roman, j'étais légèrement perdue, donc je reproche simplement à l'auteur d'avoir été peu précis avec la fin. Je cherchais où j'avais mal lu, mais je ne comprenais toujours pas. La fin est évidente, bien que je ne m'y attendais pas, mais je bloquais quelque part.

Finalement, j'ai bien aimé que l'auteur intègre des images dans le roman. Au début cela m'a pris au dépourvu et je trouvais cela inutile, mais finalement j'ai trouvé l'utilité de certaines images. Quelques-unes étaient peut-être vraiment inutiles, mais d'autres, comme le plan de la base DARLAH 2, permettait au lecteur de bien saisir la forme et la dimension de la base. Bref, je vous conseille ce roman, bien qu'il ne soit pas un coup de c½ur, car la plume de l'auteur est magnifique, les personnages sont attachants et l'histoire nous fait vivre bien des émotions.




Personnages préférés : Mia, Nadolski & Antoine
Genre littéraire : Science-fiction
Ma note : ★ ★ ★ ★ ☆

Tags : Johan Harstad - Science-fiction - Albin Michel