23 tagged articles Science-fiction

15/04/2015

Guy BERGERON Chroniques de l'Olympe : Fils de Troie (Tome 1) 08/12/2015

Guy BERGERON Chroniques de l'Olympe : Fils de Troie (Tome 1)





CHRONIQUES DE L'OLYMPE : FILS DE TROIE
de Guy Bergeron



• 239 pages
• Édition Porte-Bonheur
• Publié en 2014
• ISBN : 9782924321027
• Collection La Clef







_● RÉSUMÉ ●_
Trois déesses apparaissent au jeune prince troyen Pâris, fils du roi Priam : elles lui demandent de choisir la plus belle d'entre elles. Le jeune homme opte pour Aphrodite, qui lui a promis l'amour.

Cet amour s'avère être la belle Hélène, l'épouse deénélas, roi de Sparte, que Pâris rencontre au cours d'une ambassade. Sa soeur Laodicé, qui l'accompagne, se lie avec le grec Acamas, compagnon d'Ulysse. Pâris s'enfuit de Sparte en enlevant Hélène, ce qui soulève l'ire de Ménélas qui, avec son frère Agamemnon,rassemble une coalition grecque et déclare la guerre à Troie.

Le conflit est féroce, marqué de combats épiques, d'actes héroïques, d'abandons, de trahisons, de ruses et de félonies. Aidés par les dieux, les Troyens parviennent à repousser l'envahisseur, malgré les exploits des guerriers grecs. Patrocle, ami d'Achille, arrive à convaincre ce dernier de le laisser mener ses hommes pour aider les Grecs. Achille accepte à contrec½ur. Galvanisés par l'arrivée de forces fraîches et par les exploits de Patrocle, les Grecs reprennent l'avantage.

De tragiques événements rendent Achille fou de douleur et ivre de colère. Il se rue contre les Troyens, semant la mort sur son passage, jusqu'à ce qu'Hector se dresse finalement devant lui, au pied des remparts de Troie, où se déroulera leur duel épique.



_● EXTRAIT ●_
« - Que s'est-il passé? Pourquoi s'être attaqué à ces Spartiates? lui demanda-t-elle, décontenancée. Ils ne semblaient pourtant pas vindicatifs.
- Ils désiraient s'emparer du plus précieux de mes biens, expliqua Pâris en fixant un regard fiévreux sur sa soeur.
- Ton bien le plus précieux? répéta-t-elle sans comprendre.
Pâris tendit une main et Loadicé se retourna vers l'endroit où il pointait. Elle ne vit rien de particulier. C'est alors qu'une es servantes s'approcha d'eux et écarta le voile qui dissimulait son visage. Laodicé demeura bouche bée pendant de longues secondes. Devant elle se tenait Hélène, femme de Ménélas. »




_● MON AVIS ●_
Je tiens à remercier l'auteur, Guy Bergeron, que j'ai eu la chance de rencontrer au Salon du Livre à Trois-Rivières. Il fut le premier auteur à me dédicacer un livre, donc, un gros merci. C'est d'ailleurs en l'écoutant parler de son roman que j'ai eu envie de le lire, donc j'ai sauté sur l'occasion pour l'acheter et le faire dédicacer par la même occasion.

Tout d'abord, j'ai acheté ce roman parce que l'histoire me plaisait. Je n'ai jamais lu l'Illiade ou l'Odyssée d'Homère, mais cela était un sujet qui m'intéressait. Je ne connaissais donc pas vraiment l'histoire d'Achille ou de Pâris. Bien sûr, j'ai vu le film Troie, mais cela n'est pas totalement pareil comme le roman. Et puis l'auteur a aussi apporté sa petite touche personnelle à l'histoire, raison de plus pour découvrir son ½uvre. C'est donc l'histoire des troyens, des grecs et divinités. Alors que le jeune prince Pâris, fils du roi Priam, se retrouve à Sparte, il tombe amoureux d'Hélène, l'épouse de Ménélas, le roi de Sparte. Pâris s'enfuit de Sparte en amenant Hélène avec lui. Cela souleva la colère de Ménélas, qui déclara la guerre à Troie, avec l'aide de son frère, Agamemnon. Ils seront aidés, par la suite, par les dieux.

Je dois avouer que l'histoire est assez compliquée en soi. Elle comporte énormément de personnages et il y a beaucoup de moments importants où le lecteur doit être concentré pour bien comprendre. L'histoire m'a énormément plu, depuis que j'ai eu mon cours de latin au Cégep, j'aime découvrir ce qui entoure les Grecs et ses environs. Donc ce fut une lecture agréable pour moi. Cela m'a permis d'en apprendre plus sur ces célèbres personnages. Par contre, j'ai moins aimé que l'auteur coupe beaucoup d'élément des ½uvres originales. En effet, cela faisait en sorte que l'histoire était coupée sèchement, passant d'un élément à un autre. Ça m'a refroidi dans ma lecture. Et puis, j'avais l'impression que le tout allait trop vite. Je ne m'attendais pas à ce que la guerre entre les grecs et les troyens débute dès la moitié du livre. Je m'attendais à ce qu'elle débute plus vers la fin pour ainsi la poursuivre dans le prochain tome. Outre cela, j'ai bien apprécié l'histoire.

En ce qui concerne les personnages, il y en a tellement que je ne les nommerai pas tous. Ceux qui m'ont bien plu sont Laodicé, Acamas, Hector & Achille. Mais cela reste que je n'ai pas vraiment pu m'attacher à eux, il y avait trop peu d'information sur eux pour que je puisse réellement m'attacher tous ces personnages. Mais j'ai bien aimé que l'auteur intègre les divinités, comme Zeus, Poséidon, Apollon, etc.

La plume de l'auteur m'a charmé dès les premières lignes. Il avait une plume fluide et magnifique. Il employait des mots difficiles, tout en étant facile à lire. Il n'a pas écrit en québécois et il s'arrangeait toujours pour que le lecteur ne soit pas perdu. La seule chose qui m'a déplu dans son écriture, est qu'il ne décrivait pas suffisamment les scènes d'actions. J'avais parfois de la difficulté à me les imaginer.

Pour conclure, ce fut une agréable lecture. Bien qu'elle fût coupée sèchement entre les chapitres et que l'auteur ne décrivait pas suffisamment les scènes d'action, ce livre fut une belle découverte. C'est une lecture tout de même complexe, avec tous ces personnages et se vocabulaire riche, mais pour le peu de page que ce roman comporte, ça se lit très bien.



Personnages préférés : Laodicé, Acamas, Hector & Achille
Genre littéraire : Fantasy - Science-fiction
Suite : Chroniques de l'Olympe : Le retour d'Ulysse
Ma note : ★ ★ ★ ☆ ☆

Guy BERGERON Chroniques de l'Olympe : Fils de Troie (Tome 1)

Tags : Guy Bergeron - Fantasy - Science-fiction - Éditions Porte-Bonheur

Kiera CASS La Sélection (Tome 1) 02/01/2015

Kiera CASS La Sélection (Tome 1)





LA SÉLECTION
de Kiera Cass



• 343 pages
• Édition Robert Laffont
• Publié en 2012
• ISBN : 9782221129289
• Collection R







_● RÉSUMÉ ●_
35 candidates. 1 couronne. La compétition de leur vie.

Dans un futur proche, les États-Unis et leur dette colossale ont été rachetés par la Chine. Des ruines est née Illeá, une petite monarchie repliée sur elle-même et régie par un système de castes. Face à la misère, des rebelles menacent la famille royale. Un jeu de télé-réalité pourrait bien changer la donne... Pour trente-cinq jeunes filles du royaume d'Illeá, la « Sélection » s'annonce comme l'opportunité de leur vie. L'unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre une vie de paillettes. L'unique occasion d'habiter dans un palais et de conquérir le coeur du jeune Prince Maxon, l'héritier du trône. Mais pour America Singer, qui a été inscrite d'office à ce jeu par sa mère, être sélectionnée relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure ; quitter sa famille et entrer dans une compétition sans merci pour une couronne qu'elle ne désire pas ; et vivre dans un palais, cible de constantes attaques de rebelles... Puis America rencontre enfin le Prince. En chair et en os. Et tous les plans qu'elle avait échafaudés s'en trouvent bouleversés : l'existence dont elle rêvait avec Aspen supportera-t-elle la comparaison face à cet avenir qu'elle n'aurait jamais osé imaginer ?



_● EXTRAIT ●_
« — Aspen, des années durant j'ai consacré ma vie aux autres, ou à tenter de changer le cours des choses. J'ai travaillé dur pour aider ma famille à survivre. J'ai cherché à combler le fossé entre Kenna, Kota et le reste de ma famille. J'ai voulu être une grande s½ur exemplaire pour May et Gerad, être une fille dont mon père pourrait être fier, et ne pas trop décevoir ma mère, puisque la perfection n'existe pas pour elle. Des années durant, j'ai eu foi en notre couple. Je suis tombée amoureuse de toi, j'ai fait de mon mieux pour te rendre la vie plus facile. J'attendais une demande en mariage, j'ai eu une rupture. »




_● MON AVIS ●_
Suite à un conseil d'une bloggeuse et du gagnant du sondage du mois de septembre, je me suis enfin décidé à lire ce premier tome d'une trilogie. Je devais aussi attendre que mon amie me les prêtres, alors cette lecture a été légèrement retardé. Mais j'ai finis par le lire et je dois aussi dire que je n'ai pas été déçu.

Tout d'abord, l'histoire m'a beaucoup plu. J'en conviens, elle peut paraître cliché et pas très originale, mais c'est seulement lorsqu'on ne connaît pas réellement le livre, mais plus savoir l'ensemble de l'histoire simplement en surface. Car ce livre raconte l'histoire d'America, une jeune femme qui fera partie des 35 candidates pour la sélection, une télé-réalité sur la future épouse du prince. Cette histoire à un petit côté « science-fiction », si je ne me trompe pas, qui m'a beaucoup plu, bien que cela reste tout de même cliché. Le début était un peu long, mais dès le moment où elle entre dans la sélection, le livre devient très intéressant.

Ensuite, parlons des personnages. Il y a tellement à dire! America est une jeune femme adorable, avec un caractère de cochon, elle est très têtue, mais on s'attache à elle dès les premières pages, autant par sa générosité que par sa gentillesse. Je dois avouer que j'ai beaucoup aimé comment elle traite le prince dans ce tome-ci. Marlee est une jeune femme attachante qui va bien vite devenir la meilleure amie d'America. Elle a une personnalité toute douce, pour laquelle on a beaucoup d'affection. Le prince Maxon m'a beaucoup plu dès le départ. Il était attentionné envers toutes les jeunes femmes, gentil, bref, une personnalité pour un bon prince. Aspen m'a un peu énervé au départ, même qu'il continue de m'énerver. Je n'ai tout simplement pas aimé la façon dont il s'est comporté avec America. L'un des personnages que je déteste par-dessus tout, Céleste, la pire des sélectionnées, selon moi. Sinon j'ai beaucoup aimé Lucy, Mary et Anne, les trois femmes qui s'occupent d'America au château. Par contre, le triangle amoureux, si je peux appeler cela comme ça, entre America, Maxon et Aspen, m'a légèrement déçu, le trouvant pas très pertinent dans l'histoire.

Que dire sur la plume de l'auteure? Elle a une plume très fluide, simple, mais d'une agréabilité sincère. Les petits moments d'humour me font bien rire, il m'arrive même d'être triste par moment (sans pour autant pleurer). L'auteure arrive à nous faire vivre les émotions ressentie par America et pour cela, j'apprécie sa plume.

Bref, sans être un coup de c½ur, je dois avouer que j'ai tout de même dévoré ce livre. L'histoire est très intéressante, les personnages sont extraordinaires et la plume de l'auteure vient chercher les émotions des lecteurs, un point positif au roman.



Personnages préférés : America, Maxon, Marlee & Lucy
Genre littéraire : Science-fiction
Suite : La Sélection : L'élite
Ma note : ★ ★ ★ ★ ☆


Kiera CASS La Sélection (Tome 1)

Tags : Kiera Cass - Science-fiction - Robert Laffont

Kiera CASS La Sélection : L'Élite (Tome 2) 20/01/2015






LA SÉLECTION : L'ÉLITE
de Kiera Cass



• 310 pages
• Édition Robert Laffont
• Publié en 2013
• ISBN : 9782221129296
• Collection R







_● RÉSUMÉ ●_
Elles étaient trente-cinq candidates, elles ne sont plus que six...
Ces jeunes filles font désormais partie de l'Élite et chacune est prête à tout pour conquérir le coeur du Prince Maxon et être couronnée Princesse d'Illéa.

La Sélection de 35 candidates s'est réduite comme peau de chagrin, et désormais l'Élite restante n'est plus composée que de 6 prétendantes. L'enjeu pour ces jeunes filles ? Convaincre le Prince Maxon, le Roi et la Reine ses parents, qu'elles sont les mieux à même de monter sur le trône d'Illéa, cette petite monarchie régie par un strict système de castes et déchirée par deux factions de rebelles qui veulent la faire tomber.
Pour America Singer, la donne est encore plus compliquée : ses sentiments pour Maxon viennent se heurter à son amour d'enfance pour Aspen, garde royal qui hante les couloirs du palais, et à son sens aigu de la justice trop souvent déçu par les décisions royales... Entre intrigues de cour, dilemmes tragiques et loyautés divisées, America navigue à vue dans la tourmente, en quête de la décision qui changera à jamais sa vie...




_● EXTRAIT ●_
« - Vous êtes sincère ? Ils peuvent vraiment venir ?
- Bien sûr. Il me tarde de les rencontrer, et c'est une étape dans le processus de la Sélection. Par ailleurs, cela vous fera du bien de revoir vos familles respectives, même quelques heures.
J'ai le plus grand mal à ravaler mes larmes. Des larmes de joie.
- Merci, Maxon.
- Je vous en prie... Je sais que vous les chérissez de tout votre coeur. Et vous feriez tout pour eux, cela saute au visage. Après tout, si vous avez accepté de rester au sein de la Sélection, c'est dans leur intérêt.
- Maxon, c'est dans leur intérêt que je suis restée au début, mais ce n'est plus le cas à présent. Si je reste, c'est que...
- C'est que ?
Un espoir démesuré se lit dans le regard de Maxon. "Dis-le, America. Dis lui ce que tu ressens."
- C'est que ? répète-t-il sur un ton malicieux.
Je lui adresse un sourire énigmatique avant de tourner les talons.
- America Singer, revenez ici tout de suite !
Il me rattrape et me saisit par la taille.
- Dites-moi, chuchote-t-il... »




_● MON AVIS ●_
Une suite que je me suis empressé de commencer, car j'avais hâte de continuer l'histoire d'America. Ce deuxième tome m'a un peu moins enchanté que le précédent, mais America reste une jeune femme attachante et que l'on aime suivre au fil des pages.

Tout d'abord, l'histoire se déroule sur une période plus courte. Certains passages devenaient redondant, principalement toutes les attaques des Renégats, mais cela ne m'a pas empêché d'aimer ce livre. Le tout était assez différent du premier, tout en étant semblable. On en apprenait un peu plus sur les attaques, les filles restantes agissaient tout autant de la même manière, mais America était beaucoup plus perdu dans celui-ci. Mais la fin m'a surprise et j'avais bien hâte de découvrir le mot de la fin de cette trilogie, donc de commencer le dernier tome.

Ensuite, les personnages étaient toujours attachants à suivre. Par contre, j'ai plus ou moins aimé le changement entre Maxon et America, du fait qu'ils s'éloignaient plus qu'autre chose et j'ai plus ou moins aimé aussi le rapprochement entre America et Aspen. De plus, je trouvais le comportement d'America désagréable par moment, principalement du fait que, tout au long du livre, elle ne se décide pas entre Maxon et Aspen. Donc ce petit triangle amoureux m'a énormément déplu dans celui-ci. J'aurais aimé que l'auteure l'amène de façon différente, un peu plus discrète et un peu moins centré sur cela. J'ai bien aimé en savoir plus sur certains personnages secondaires, comme Kriss, des personnages qui étaient plus mis de côté dans le tome précédent.

Une plume magnifique, que dire de plus. Une écriture fluide, simple, mais très agréable. L'auteure apporte le caractère d'America de façon amusante et cela me plait beaucoup. Encore une fois, elle arrive à nous faire ressentir les émotions des personnages, mais un peu moins que dans le tome précédent.

Bref, une suite que j'ai tout autant aimé, bien que certaines choses m'ont dérangé, principalement du côté des personnages mais aussi sur la redondance des attaques des Renégats. Mais une suite qui vaut tout de même la peine d'être lue.




Personnages préférés : America & Maxon
Genre littéraire : Science-fiction
Suite : La Sélection : L'élue
Ma note : ★ ★ ★ ☆ ☆

Tags : Kiera Cass - Science-fiction - Robert Laffont

Kiera CASS La Sélection : L'Élue (Tome 3) 20/03/2015






LA SÉLECTION : L'ÉLUE
de Kiera Cass



• 337 pages
• Édition Robert Laffont
• Publié en 2014
• ISBN : 9782221129302
• Collection R







_● RÉSUMÉ ●_
Trois cents ans ont passé et les États-Unis ont sombré dans l'oubli.
De leurs ruines est née Illéa, une monarchie de castes.
Mais un jeu de télé-réalité pourrait bien changer la donne.

La Sélection a bouleversé la vie de trente-cinq jeunes filles. Déchirées entre amitié et rivalité, les quatre candidates encore en lice resteront liées par les épreuves qu'elles ont dû surmonter ensemble. Entre les intrigues amoureuses et celles de la cour, c'est une lutte de tous les instants pour demeurer fidèles à leurs idéaux.
America n'aurait jamais pensé être si près de la couronne, ni du c½ur du Prince Maxon. A quelques jours du terme de la compétition, tandis que l'insurrection fait rage aux portes du Palais, l'heure du choix a sonné.
Car il ne doit en rester qu'une...



_● EXTRAIT ●_
« Chère America,
Je repensais à notre premier baiser. Je suppose que « nos premiers baisers » serait plus conforme à la réalité, mais celui dont je parle, c'est le deuxième, celui que vous m'avez invité à partager avec vous. Vous ai-je déjà raconté ce que j'ai ressenti ce soir-là ? Ce n'était pas un premier baiser comme les autres. Jamais je n'ai connu quelque chose d'aussi douloureusement beau que ce baiser. Si seulement je pouvais le saisir dans un filet, le faire sécher entre les pages d'un livre, le conserver puis le montrer au monde, à l'Univers tout entier, et clamer haut et fort : Voyez, voilà ce que l'on ressent quand l'amour vous saisit.
Ces lettres sont terriblement gênantes. Je vais les brûler avant votre retour.

Maxon. »




_● MON AVIS ●_
Le dernier tome d'une trilogie intéressante. J'avais plus ou moins hâte de lire ce tome-ci, principalement parce que j'avais hâte de passer à autre chose, de clore l'histoire d'America. Et je dois avouer que j'ai été légèrement déçue.

Tout d'abord, parlons de l'histoire. Elle n'est pas vraiment plus développée dans celui-ci, cela revenait principalement à la même chose que le tome précédent. Bien sûr, certaines scènes étaient différentes, mais l'ensemble n'était pas d'une originalité. Franchement, je ne sais pas si l'auteure aurait pu rassembler cette trilogie en deux livres. Car, dans ce dernier tome, le tout devenait redondant. Déjà que dans le tome précédent, il y avait de la redondance, dans celui-ci, c'est quasiment pire.

Ensuite, les personnages. Évidemment, ils sont toujours les mêmes. Par contre, j'ai bien aimé découvrir la véritable personnalité de certains personnages, dont Celeste et le roi. J'ai bien plus préféré Celeste dans celui-ci que dans les tomes précédents. C'est comme s'ils osaient enfin se dévoiler autant au lecteur qu'aux autres personnages. Encore une fois, j'ai été déçu du comportement d'America et de Maxon. Désolé de qualifier leur histoire ainsi, mais ils me faisaient, bien souvent, penser à des enfants. Cela était énervant, et j'avais juste une envie, les frapper. Disons que leur hésitation, leur non-dit se poursuit dans celui-ci. Donc, c'est pour dire que je m'en étais complètement lassé. Je ne dirai pas le contraire, ils forment un couple très mignon. Mais j'avais juste hâte qu'ils se le disent enfin! Bref, revenons aux personnages. J'ai bien aimé le détachement en douceur entre Aspen et America. Ce n'était pas trop brutal et cela se faisait tout doucement, en dévoilant certaines vérités.

Une plume magnifique, que dire de plus. Une écriture fluide, simple, mais très agréable. L'auteure s'est employer les bons mots, même si, par moment, je me lassais qu'elle répétait souvent les mêmes mots pour les échanges entre Maxon et America. Cela devenait moins attrayant et plutôt décevant.

Bref, la sélection reste une trilogie agréable, qui ne s'améliore pas forcément un fil des tomes. Je dois avouer que, pour celles qui ne veulent pas vraiment la lire, vous ne manquées pas grand-chose. Personnellement, cette lecture restera une lecture parmi tant d'autres. Agréable, rafraichissante, mais ordinaire. Par contre, les personnages sont intéressants et la plume de l'auteure est magnifique.




Personnages préférés : Maxon & America
Genre littéraire : Science-fiction
Suite : La sélection : l'héritière
Ma note : ★ ★ ★ ☆ ☆

Tags : Kiera Cass - Science-fiction - Robert Laffont

Kiera CASS La Sélection : L'héritière (Tome 4) 24/05/2017





LA SÉLECTION : L'HÉRITIÈRE
de Kiera Cass



Nombre de pages : 413

Édition : Robert Laffont

Année de publication : 2015

ISBN : 9782221159262

Collection : R




____RÉSUMÉ____

Vingt ans après la Sélection d'America Singer, et malgré l'abolition des castes, la famille royale d'Illéa doit à nouveau faire face au mécontentement du peuple : l'heure est venue de lancer une nouvelle sélection.
A dix-huit ans, la princesse Eadlyn se sent prête à devenir reine. Elle l'est beaucoup moins à trouver un mari, au point que cette idée ne l'a même jamais effleurée. Quand elle consent finalement à ce que ses parents lui organisent une Sélection, Eadlyn voit son quotidien bouleversé par l'arrivée de ses 35 prétendants et la folie médiatique qui l'accompagne. Mais entre les raisons du coeur et la raison d'Etat, la Princesse va devoir faire ses choix, et, au fil des semaines, se prendre à ce jeu dont dépend l'avenir d'Illéa...




____EXTRAIT____

« - Tu es hallucinante.
- Tais-toi. Vas t'amuser. Mais attends, d'abord il faut qu'on te débarrasse de ta cravate.
Il a baissé les yeux pendant que je commençais à défaire le n½ud.
- Quel est le problème avec cette cravate?
- Tout. Les mots me manquent pour t'expliquer à quel point ta cravate est un problème. Je suis sûre que si on la brûlait, on rétablirait la paix dans le monde. »




____MON AVIS____

J'étais septique à lire ce quatrième tome de la saga. Je croyais qu'il n'y en aurait que trois, donc lorsque j'ai su qu'il y aurait un tome quatre qui parlera de la fille d'America et de Maxon, j'étais surprise. Mais j'ai finalement, deux ans après avoir lu le troisième tome, décidé de continuer la saga, pour réellement la terminer.

Nous suivons donc Eadlyn, héritière et jeune fille de 18 ans de Maxon et d'America, qui devra faire face à une nouvelle sélection. Malgré l'abolition des castes, le peuple est mécontent. La famille royale va donc décidé, pour adoucir le peuple, de lancer une nouvelle sélection. Cela revient au même que pour les autres tomes, excepter que ce sera 35 prétendants. C'est en partie pour cette raison que je ne comptais pas le lire au départ, parce que cela revenait trop au même, il n'y avait rien de bien originale. Mais j'ai tellement lu des avis positifs que j'ai décidé de lui laisser une chance. Ce que je regrette légèrement, car malgré tous ses avis positifs, j'ai tout de même été déçu. Je trouvais qu'il ne se passait pas grand-chose et puis il n'y avait rien de bien nouveau.

Par contre, j'ai bien aimé retrouver America et Maxon vingt ans plus tard. Cela faisait différent de les voir ainsi, en tant que parent et en tant que couple royale. J'ai eu beaucoup de difficulté avec le personnage d'Eadlyn. Elle me tombait souvent sur les nerfs, parfois elle méritait quelques baffes. Je n'aimais tout simplement pas son comportement. J'étais déçu, car je ne trouvais pas qu'elle ressemblait à ses parents. J'aurais aimé retrouver un peu plus le caractère de sa mère ou de son père. Elle ressemblait plus à une enfant gâté qu'à une future reine. Au moins, cela c'est légèrement amélioré à la fin.

L'auteure a une magnifique plume, qui se lit très bien. Mais je la trouvais trop simple, par moment. Elle manquait de description, disons qu'elle ne se démarque pas tellement des autres. Il manquait aussi d'émotion, je n'ai pas réussi à m'attacher à tant de personnages que ça.

Pour conclure, je fus légèrement déçu par ce quatrième tome, même si j'ai passé un agréable moment avec ce bouquin entre les mains. L'histoire n'était pas tellement originale, le personnage d'Eadlyn me tombait royalement sur les nerfs et la plume de l'auteure était agréable à lire, mais sans plus. Je compte tout de même lire le dernier tome (le vrai cette fois-ci!) pour connaître la fin de l'histoire, car je suis tout de même curieuse de savoir avec qui Eadlyn va finir.



Personnages préférés : Kile, Maxon & America
Genre littéraire : Science-fiction
Suite : La sélection : La couronne
Ma note : ★ ★ ★ ☆ ☆

Tags : Kiera Cass - Science-fiction - Robert Laffont

Johan HARSTAD 172 heures sur la lune 03/02/2015






172 HEURES SUR LA LUNE
de Johan Harstad



• 477 pages
• Édition Albin Michel
• 2013
• ISBN : 9782226247384
• Collection Wiz







_● RÉSUMÉ ●_
Des années que le sol lunaire n'a pas été foulé par l'homme. Pour Mia, Midori et Antoine, l'heure du départ approche... Alors que Midori y voit un ticket gagnant pour la liberté, loin de sa vie étriquée au Japon, pour Mia, c'est l'occasion rêvée de faire enfin connaître son groupe de rock et de devenir célèbre. Quant à Antoine, il ne souhaite qu'une chose : mettre autant de kilomètre que possible entre lui et son ex-petite amie. Mais ils sont loin d'imaginer que ce qui les attend sur la face cachée de la Lune est bien pire. Et dans l'immensité noire de l'espace, personne ne viendra les sauver...



_● EXTRAIT ●_
«- Tu as peur ? lui demanda Midori.
Mia attendit longtemps avant de répondre.
- Je ne sais pas... et toi ?
- Je crois, oui. Antoine ?
Le garçon dodelina de la tête à deux reprises.
- Oui. Énormément.
- Voyons plutôt les choses sous cet angle, enchaîna Mia. On va là-haut, on patiente, on revient, et c'est fini. Ce n'est pas plus méchant que ça. On va revenir, je vous signale. C'est juste que, cette fois, on part un peu plus loin que d'habitude. »




_● MON AVIS ●_
J'avais déjà vu ce livre au salon du livre de Montréal, il y a deux ans, je crois. Le résumé m'avait plu, mais pas au point de l'acheter. Donc, quand je l'ai vu à la bibliothèque municipale près de chez moi, je me suis dit, pourquoi pas! Alors j'ai tenté ma chance avec ce livre, sans avoir une idée précise du déroulement de l'histoire.

C'est avec bonheur que je vous fais découvrir ce roman. Je ne dis pas qu'il est parfait de tous les côtés, mais c'est une lecture des plus agréables. Tout d'abord, je souhaite vous parler de la plume de l'auteur, pour laquelle j'ai eu un attachement particulier. Selon moi, la plume de l'auteur est un gros plus à l'histoire. Il a une écriture fluide, employant exactement les bons mots pour venir chercher le lecteur. Mais ce qui m'a vraiment frappé dans sa plume, c'est l'excellente maîtrise qu'il avait avec le vocabulaire spécifique de « l'espace ». Il connaissait son sujet et cela se ressentait dans son vocabulaire, donc cela m'a beaucoup plu dans la découverte de sa plume.

De plus, l'ensemble de l'histoire est excellente. La première moitié du livre nous permet de découvrir les trois adolescents que nous allons suivre jusqu'à la fin du roman. Je suis d'accord avec plusieurs critiques, le début du roman est assez long. Il y a quelques longueurs inadéquates, mais je dois tout de même avouer que je m'attendais à pire, donc ce ne fut pas une déception pour moi. Ce que j'ai beaucoup aimé avec le choix des personnages, c'est qu'ils sont tous à l'opposé, venant d'endroit différent dans le monde. Il y a Mia, une Norvégienne de 16 ans, faisant partie d'un groupe de rock; Midori, une Japonaise de 16 ans qui ne souhaite qu'être libre et Antoine, un Français de 17 ans, qui vit très mal la rupture avec son ex-copine. Je dois avouer que le caractère de Mia m'a énormément plu; elle est le genre de fille qui n'a pas peur de s'exprimer, tout en étant d'une énorme gentillesse. Ce que je reproche à l'auteur, c'est d'avoir un peu négligé les autres personnages, comme Caitlin, Colemen, Nadolski, etc., car j'aurais aimé en savoir plus sur eux.

Ensuite, l'autre moitié de l'histoire se déroule sur la lune, où l'action s'enchaîne sans s'arrêter. Cette moitié m'a quasiment tenu en haleine, tellement je voulais connaître le fin mot de l'histoire. C'est sans mensonge que je vous avoue avoir dévoré la fin du roman, bien qu'au dernier mot, j'étais perplexe. L'étrangeté de tout ce qui se passe sur la lune est effrayant, mais assez intéressant. Quand j'eus terminé ce roman, j'étais légèrement perdue, donc je reproche simplement à l'auteur d'avoir été peu précis avec la fin. Je cherchais où j'avais mal lu, mais je ne comprenais toujours pas. La fin est évidente, bien que je ne m'y attendais pas, mais je bloquais quelque part.

Finalement, j'ai bien aimé que l'auteur intègre des images dans le roman. Au début cela m'a pris au dépourvu et je trouvais cela inutile, mais finalement j'ai trouvé l'utilité de certaines images. Quelques-unes étaient peut-être vraiment inutiles, mais d'autres, comme le plan de la base DARLAH 2, permettait au lecteur de bien saisir la forme et la dimension de la base. Bref, je vous conseille ce roman, bien qu'il ne soit pas un coup de c½ur, car la plume de l'auteur est magnifique, les personnages sont attachants et l'histoire nous fait vivre bien des émotions.




Personnages préférés : Mia, Nadolski & Antoine
Genre littéraire : Science-fiction
Ma note : ★ ★ ★ ★ ☆

Tags : Johan Harstad - Science-fiction - Albin Michel

Kazuo ISHIGURO Auprès de moi toujours 11/02/2016

Kazuo ISHIGURO Auprès de moi toujours





AUPRÈS DE MOI TOUJOURS
de Kazuo Ishiguro



• 440 pages
• Édition Fides
• Publié en 2006
• ISBN : 2762127114








_● RÉSUMÉ ●_
Kath, Ruth et Tommy ont été élèves à Hailsham dans les années quatre-vingt-dix ; une école idyllique, nichée dans la campagne anglaise, où les enfants étaient protégés du monde extérieur et élevés dans l'idée qu'ils étaient des êtres à part, que leur bien-être personnel était essentiel, non seulement pour eux-mêmes, mais pour la société dans laquelle ils entreraient un jour. Mais pour quelles raisons les avait-on réunis là ? Bien des années plus tard, Kath s'autorise enfin à céder aux appels de la mémoire et tente de trouver un sens à leur passé commun. Avec Ruth et Tommy, elle prend peu à peu conscience que leur enfance apparemment heureuse n'a cessé de les hanter, au point de frelater leurs vies d'adultes. Kazuo Ishiguro traite de sujets qui nous touchent de près aujourd'hui : la perte de l'innocence, l'importance de la mémoire, ce qu'une personne est prête à donner, la valeur qu'elle accorde à autrui, la marque qu'elle pourra laisser. Ce roman vertigineux, porté par la grâce, raconte une histoire d'humanité, de conscience et d'amour dans l'Angleterre contemporaine. Ce chef-d'½uvre d'anticipation est appelé à devenir le classique de nos vies fragiles.



_● EXTRAIT ●_
« Alors vous attendez, même si vous ne le savez pas vraiment, vous attendez le moment où vous vous rendrez compte que vous êtes réellement différent d'eux ; que, dehors, il y a des gens comme Madame, qui ne vous détestent pas et ne vous souhaitent aucun mal, mais qui frissonnent néanmoins à la seule pensée de votre existence – de la manière dont vous avez été amené dans ce monde et pourquoi et qui redoutent l'idée de votre main frôlant la leur. La première fois que vous vous apercevez à travers les yeux d'une personne comme celle-là, c'est un instant terrifiant. C'est comme vous entrevoir dans un miroir devant lequel vous passez chaque jour de votre vie, et soudain il vous renvoie autre chose, une image troublante et étrange. »




_● MON AVIS ●_
Je me promenais dans les rayons d'une libraire de livres usagers et je suis tombé sur ce roman par pur hasard. Comme j'avais plutôt apprécié le film, j'ai eu envie de découvrir le livre, donc je l'ai acheté usager. Malheureusement, je n'ai pas tant aimé le livre, je préfère garder l'image que j'avais du film.

C'est l'histoire de Kathy, Ruth & Tommy, trois personnes qui ont grandi dans un pensionnat britannique perdu au milieu de la campagne, sans contact extérieur. L'histoire est raconté par Kathy, qui se remémore des souvenirs, qui fait un retour dans le passé. Ainsi, nous suivons son évolution dans ce pensionnat et au fil du roman la vérité nous apparaît. Une histoire toute simple, où il ne se passe que très peu de chose. Je dois avouer qu'il y avait beaucoup de longueur dans ce roman. Les retours dans le passés étaient parfois pêle-mêle, même si l'auteur a essayé de les mettre dans l'ordre et c'était parfois lassant, principalement parce que le souvenir était quelque peu banale. Ce qui m'a le plus déçu, c'est de la façon que l'auteur a amené la vérité (comme j'avais vu le film, je connaissais déjà la vérité). Pour ce genre de « vérité » tu t'attends à ce que l'auteur l'annonce comme une bombe, pour que le lecteur soit surpris de tout ça. Mais l'auteur a décidé d'y aller autrement, de simplement glisser subtilement la vérité parmi un paragraphe quelconque. C'est ce qui m'a énormément déçu du roman. Ce qui devait être un élément déclencheur n'en fut tout simplement pas un.

Sinon, les personnages étaient un peu sans intérêt. J'ai beaucoup apprécié le personnage de Kathy, principalement parce que c'est elle qui nous raconte l'histoire. J'ai aimé voir cette histoire de son point de vue. Mais c'est ce qui a fait en sorte que je ne me suis pas vraiment attaché aux autres personnages. Ruth m'a déplu du début à la fin. Je trouvais qu'elle pensait toujours à elle et cela me lassait. Tommy m'a charmé avec sa personnalité et ses petites crises lorsqu'il était jeune. Mais le peu d'attrait dans l'histoire a aussi fait en sorte que je n'étais pas capable de réellement m'attacher à eux.

En ce qui concerne la plume de l'auteur, j'ai beaucoup apprécié. Il a une plume très agréable à lire et fluide. J'ai très envie de la retrouver dans une autre ½uvre, en espérant que cela va plus me plaire que celle-ci.

Pour conclure, je fus plutôt déçu par cette lecture. Il ne se passait pas grand-chose dans l'histoire, les personnages ne sont pas venus me chercher plus que cela et l'auteur à mal intégré la vérité, ce qui fait que le lecteur ne peut pas vraiment être surpris mais plutôt déboussolé. Par contre, j'ai bien aimé la plume de l'auteur, je pense donc lui donner une seconde chance.



Personnage préféré : Kathy
Genre littéraire : Science-fiction
Ma note : ★ ★ ☆ ☆ ☆

Kazuo ISHIGURO Auprès de moi toujours

Tags : Kazuo Ishiguro - Fides - Science-fiction

Lois LOWRY Le Passeur 28/02/2016






LE PASSEUR
de Lois Lowry



• 221 pages
• Édition L'école des loisirs
• Publié en 1994
• ISBN : 9782211208345
• Collection Medium
Adaptation cinématographique






_● RÉSUMÉ ●_
Dans le monde où vit Jonas, la guerre, la pauvreté, le chômage, le divorce n'existent pas. Les inégalités n'existent pas, la désobéissance et la révolte n'existent pas. L'harmonie règne dans les cellules familiales constituées avec soin par le Comité des sages. Les personnes trop âgées, ainsi que les nouveaux-nés inaptes sont « élargis », personne ne sait exactement ce que cela veut dire. Dans la communauté, une seule personne détient véritablement le savoir : c'est le dépositaire de la mémoire. Lui seul sait comment était le monde, des générations plus tôt, quand il y avait encore des animaux, quand l'½il humain pouvait encore voir les couleurs, quand les gens tombaient amoureux. Dans quelques jours, Jonas aura douze ans. Au cours d'une grande cérémonie, il se verra attribuer, comme tous les enfants de son âge, sa future fonction dans la communauté. Jonas ne sait pas encore qu'il est unique. Un destin extraordinaire l'attend. Un destin qui peut le détruire.



_● EXTRAIT ●_
« - Papa? Maman? demanda timidement Jonas après le repas du soir. J'ai une question que j'aimerais vous poser.
- Qu'est-ce que c'est? demanda son père.
Il se força à prononcer les mots bien qu'il se sentît rougir de gêne. Il les avait répétés pendant tout le chemin du retour.
- Est-ce que vous m'aimez?
Il y eut pendant quelques instants un silence embarrassé. Puis Papa émit un petit gloussement.
- Jonas! Toi! Et la précision du langage, alors?
- Qu'est-ce que tu veux dire? demanda Jonas.
Une réaction amusée n'était pas du tout ce à quoi il s'attendait.
- Ton père veut dire que tu as utilisé un terme très général, tellement dénué de sens qu'il est pratiquement tombé en désuétude, expliqua sa mère avec soin.
Jonas les regarda d'un air ébahi. Dénué de sens? Jamais auparavant il n'avait ressenti quelque chose d'aussi riche de sens que ce souvenir.
- Et bien entendu, notre communauté ne peut pas fonctionner correctement si les gens n'emploient pas un langage précis. Tu pourrais demander: "Est-ce que vous appréciez ma présence?" Et la réponse est oui.
- Ou bien, suggéra son père: "Est-ce que vous êtes fiers de mes réalisations?" Et la réponse est oui, de tout c½ur!
- Est-ce que tu comprends pourquoi c'est impropre d'utiliser un mot comme "aimer"? demanda Maman.
Jonas hocha la tête.
- Oui, merci, je comprends, répondit-il lentement.

Ce fut la première fois qu'il mentit à ses parents »




_● MON AVIS ●_
Comme j'avais bien apprécié le film, j'ai eu envie de lire le roman. Il faisait donc partie de ma liste de livres que je souhaitais acheter. Lorsque je l'ai vu en librairie, j'ai sauté sur l'occasion pour me le procurer. Je dois dire que je ne regrette absolument pas cette lecture. Il est vrai que le roman n'a pas apporté plus que le film, je voulais donc le lire pour y voir les petites différences. Honnêtement, il y en a très peu.

Nous suivons donc l'histoire de Jonas, qui va devenir le nouveau dépositaire de la mémoire. Ainsi, l'ancien dépositaire va lui transmettre, petit par petit, les souvenirs du monde entier, autant bon que mauvais. J'ai totalement adoré l'univers que l'auteure a créé. C'est un univers où tout est pareil, où il n'y a aucune différence, où les gens ne voient plus les couleurs, où les gens ne savent même plus ce qu'est l'amour. Un univers assez particulier, mais très bien pensé. J'ai trouvé que le roman était trop court, j'en aurais pris plus. J'aurais peut-être aimé que l'auteure approfondisse plus certaines choses. Le tout allait parfois un peu trop vite.

Sinon, j'ai beaucoup apprécié le personnage de Jonas. C'est un jeune homme courageux, qui va en avoir gros sur les épaules. J'ai aussi aimé le Passeur, qui est l'ancien dépositaire de la mémoire. Je trouvais qu'il était mystérieux et j'aimais sa façon de transmettre ses souvenirs à Jonas. Le petit Gabriel m'a autant plus dans le livre que dans le film. J'ai aimé la connexion qu'il avait avec Jonas. Ils étaient adorable ensemble.

La plume de l'auteure était assez simple, mais très agréable à lire. J'ai aimé découvrir cette nouvelle plume. Elle avait une écriture fluide, qui se lisait tellement bien. Je ne sais pas si cette auteure a écrit d'autres romans, si oui, j'aimerais bien retrouver sa plume.

Pour conclure, ce fut une agréable lecture, quoique un peu trop courte pour moi. J'ai adoré l'univers, les personnages étaient attachants et la plume de l'auteure était très agréable à lire. Je vous conseille fortement le livre, mais je vous conseille aussi le film.



Personnages préférés : Jonas & Le Passeur
Genre littéraire : Science-fiction
Suite : L'Élue
Ma note : ★ ★ ★ ★ ☆

Tags : Lois Lowry - Science-fiction - L'école des loisirs

Richard MATHESON Je suis une légende 09/09/2014






JE SUIS UNE LÉGENDE
de Richard Matheson



• 228 pages
• Édition Gallimard
• Publié en 2009
• ISBN : 9782070418077
• Collection Folio, Science-Fiction
Adaptation cinématographique






_● RÉSUMÉ ●_
Chaque jour, il doit organiser son existence solitaire dans une cité à l'abandon, vidée de ses habitants par une étrange épidémie. Un virus incurable qui contraint les hommes à se nourrir de sang et les oblige à fuir les rayons du soleil...
Chaque nuit, les vampires le traquent jusqu'aux portes de sa demeure, frêle refuge contre une horde aux visages familiers de ses anciens voisins ou de sa propre femme.
Chaque nuit est un cauchemar pour le dernier homme, l'ultime survivant d'une espèce désormais légendaire.



_● EXTRAIT ●_
« Soudain, quelqu'un l'aperçut. Un instant, la rumeur s'amplifia ; quelques cris de surprise fusèrent. Puis le silence fut total, comme si une lourde couverture s'était abattue sur la foule. À la vue de cette multitude de visages blêmes tournés vers lui, Neville s'avisa tout à coup qu'à leurs yeux, c'était lui le monstre. C'est la majorité qui définit la norme, non les individus isolés.
En reliant cette découverte au mélange de crainte, d'effroi et de respect qu'il lisait sur leurs visages, il comprit soudain que c'était eux qui avaient peur de lui. Il incarnait à leurs yeux le pire des fléaux qu'ils aient eu à affronter ; pire que la maladie avec laquelle ils avaient appris à vivre. »




_● MON AVIS ●_
Que dire de ce livre.. Tout d'abord, je dois dire que j'ai vu le film bien avant de lire le livre. Donc, le film était légèrement flou dans ma tête, mais je me rappelais l'essentiel. Dès le début de ma lecture, le film me revenait peu à peu. Je dois avouer que les deux sont totalement différents. Cela m'a dérangé au départ, mais j'essayais de ne plus penser au film et de me concentrer sur le livre. Ensuite, le livre comporte quelques longueurs, car, évidemment, comme Neville se retrouve à être le dernier homme sur terre, il n'y a pas grand dialogue et, au fil des pages, on voit que son personnage devient de plus en plus fou. Je ne saurais dire si cette lecture m'a plu ou m'a déplu, mais j'ai été déçu par les trop grandes différences entre le livre et le film. Déjà en partant, dans le livre, Neville est décrit comme un homme aux cheveux blonds, alors que dans le film ce n'est vraiment pas le cas. Ensuite, quand j'ai commencé cette lecture, je m'attendais à ce qu'il y ait un chien. Malheureusement, il apparaît vers la fin et est présent seulement durant un chapitre. Absolument pas comme dans le film. Par la suite, la fin est totalement différente. Oui, l'essentiel de la fin est toujours là, mais ce n'est vraiment pas pareil dans les deux cas. Je ne saurais même pas dire si j'ai préféré la fin du livre ou du film. Tout cela pour dire que tout au long de ma lecture, je m'attendais à des similitudes avec le film et que, finalement, ce ne fut vraiment pas le cas. Donc, je ne faisais que comparer, espérer, je ne faisais que croire à ce qui allait arriver et pour finir par me tromper. Mais je fois avouer que l'écriture de l'auteur était assez intéressante, une plume fluide et assez simple. Bref, je ne sais pas vraiment quoi penser de ce livre, il m'a déçu sur certain point et sur d'autre, j'ai bien aimé. Le personnage de Neville était très intéressant, mais l'histoire manquait quelque chose et le fait que je comparais trop souvent avec le film, m'a énormément déçu et a rendu cette lecture décevante.



Personnages préférés : Neville & le chien
Genre littéraire : Science-fiction
Ma note : ★ ★ ★ ☆ ☆

Tags : Richard Matheson - Science-fiction - Gallimard

Kass MORGAN Les 100 (Tome 1) 17/12/2014

Kass MORGAN Les 100 (Tome 1)





LES 100
de Kass Morgan



• 363 pages
• Édition Robert Laffont
• Publié en 2014
• ISBN : 9782221139721
Adaptation cinématographique (série télé)


Coup de




_● RÉSUMÉ ●_
Depuis qu'une guerre nucléaire a ravagé la planète, l'humanité s'est réfugiée dans des stations spatiales en orbite à des milliers de kilomètres de sa surface radioactive. Aujourd'hui, cent jeunes criminels sont envoyés en mission périlleuse : recoloniser la Terre. Cela peut leur donner une chance de repartir de zéro... ou de mourir dès leur arrivée. Clarke a été arrêtée pour trahison, mais son véritable crime continue de la hanter au quotidien. Wells, le fils du Chancelier, est venu sur Terre pour ne pas être séparé d'elle, cette fille qu'il aime plus que tout. Mais saura-t-elle un jour pardonner son parjure aux conséquences fatales ? Bellamy, au tempérament de feu, a tout risqué pour rejoindre Octavia à bord de la navette : tous deux sont les seuls frères et s½urs que compte encore le genre humain. Glass, elle, a accompli la man½uvre inverse et est parvenue à rester à bord de la station. Elle va vite comprendre que les dangers qui la guettent sont au moins aussi nombreux que sur Terre. Face à un monde hostile où chacun reste rongé par la culpabilité, les 100 vont devoir se battre pour survivre. Ils n'ont rien de héros, et pourtant, ils pourraient bien être le dernier espoir de l'humanité.



_● EXTRAIT ●_
« — Oh non, non, non, non, non ! grommelle sa mère en se passant une main dans des cheveux déjà totalement décoiffés. Elle finit par s'adosser contre un mur et se laisse glisser au sol.
Bellamy échange un regard avec sa petite s½ur, puis va s'accroupir au côté de sa mère.
— Maman ?
Une nouvelle sorte de peur est en train de s'insinuer en lui, différente de celle qu'il ressent durant les visites d'inspection. Cette peur est glaciale, elle semble émaner tout droit de son ventre et lui gèle le sang.
— Tu ne peux pas comprendre, murmure sa mère, les yeux perdus dans le vague. Ils vont me tuer. Ils vont vous emmener, et après, ils me tueront.
— Nous emmener où ? demande Bellamy, la voix tremblante.
— Tu ne peux pas avoir les deux, chuchote-t-elle. Tu ne peux pas avoir les deux.
Elle cligne des yeux et reporte son attention sur son fils.
— Tu ne peux pas avoir une mère et une s½ur. »




_● MON AVIS ●_
Ce livre est une lecture commune avec x-Ipso-Facto, prévu durant le mois de décembre. Suite à la lecture de Dracula mon amour, c'est avec empressement que j'ai commencé Les 100. Je n'avais pas d'attente particulière et ce fut un régal de découvrir ce roman.

Tout d'abord, l'histoire n'est pas originale, je l'avoue. Dans l'univers de la science-fiction, on retrouve assez souvent ce genre d'histoire, excepté que, dans celle-ci, cent mineurs et criminels sont envoyés sur Terre. Le déroulement de l'action se passe tranquillement et graduellement. J'avoue que l'action est peu présente dans ce roman, mais le fait de suivre des personnages différents apporte quelques choses d'intéressants à l'histoire. D'ailleurs, la fin m'a fait ouvrir le second tome très rapidement, même que je me suis jeté dedans la même journée que j'ai fini celui-ci.

Ensuite, les personnages sont très intéressants. Le premier chapitre nous fait découvrir le personnage de Clarke, une jeune femme au passé tourmenté, qui ne méritait pas de se retrouver à l'Isolement. Ensuite, nous découvrons d'autres personnages qui seront envoyés sur Terre. Il y a Bellamy, le grand frère qui ferait tout pour protéger sa s½ur. D'ailleurs, c'est l'un de mes personnages préférés du roman. Il y a aussi Wells, l'amoureux désespéré qui a tout fait pour suivre sa bien-aimée sur Terre. Et il y a Glass, une jeune fille tourmenté, qui nous permet de suivre ce qui se passe sur la Colonie. Bien sûr, il y a d'autres personnages, mais ils sont plus secondaires.

Que dire de la plume de l'auteure... elle est magnifique, tout en étant simple et accessible pour tous. Je n'ai pas été émerveillé face à son écriture, mais je n'en suis pas pour autant déçu. Kass Morgan a une écriture très agréable, mais qui ressemble à bien d'autres auteurs.

Dès les premières pages, j'ai eu envie de découvrir la série télévisée adapté de cette saga. Donc, par curiosité, j'ai écouté quelques scènes du premier épisode et je dois avouer que j'ai été outré et déçu. Les personnages sont, pour la plupart, tous présents, mais avec des personnalités quelques peu différente, pour certains. Bellamy qui était l'un de mes préférés dans le roman, ne l'était absolument pas dans la série. L'histoire est légèrement différente dès le début et certains petits détails m'ont énervée. Donc, je ne sais pas encore si je vais me lancer dans la série télévisée, mais si oui, ce ne sera pas en même temps que je lis les romans, qui sont bien meilleurs.

Bref, un gros coup de c½ur pour ce délicieux roman qui m'a permis de passer un agréable moment. L'histoire, quoique peu originale, est intéressante dans son ensemble, les personnages sont attachants et très intéressants à suivre, la plume de l'auteure est toute simple, mais magnifique et la série télévisée comparé aux romans laisse un peu à désirer. Donc, je vous conseille fortement ce roman, même si l'histoire reste du déjà vu.


Lecture commune avec x-Ipso-Facto


Personnages préférés : Clarke, Bellamy & Glass
Genre littéraire : Science-fiction
Suite : Les 100 : 21e jour
Ma note : ★ ★ ★ ★ ★


Kass MORGAN Les 100 (Tome 1)

Tags : Kass Morgan - Science-fiction - Coup de coeur - Robert Laffont